Congrès UICN 2020

2020, année décisive pour stopper le déclin accéléré de la biodiversité en France et dans le monde

Communiqué de presse, 12 mars 2020

A moins de 3 mois du Congrès mondial de la nature de l’UICN 2020 à Marseille, le Comité français de l‘UICN appelle à la mobilisation pour la sauvegarde de la biodiversité, en danger en France comme dans le monde .Les chiffres sont éloquents et les constats scientifiques sont unanimes : la biodiversité disparaît à un rythme alarmant dans le monde. La France n’est pas épargnée.

Crise d’extinction des espèces

La Liste rouge des espèces menacées en France, réalisée avec la méthodologie de l’UICN, en dresse le constat. Si un oiseau sur huit est menacé au niveau mondial, en France, c’est un oiseau sur trois. Si des espèces emblématiques sont concernées comme l’ours brun, en danger critique d’extinction, de plus en plus d’espèces communes le sont également comme le chardonneret, la vipère péliade ou le brochet. La faune et la flore disparaissent du territoire hexagonal mais pas uniquement. En Outre-mer, aussi, la situation est critique pour les tortues marines et nombre d’espèces : plus d’un tiers des espèces d’oiseaux de Polynésie ou de la flore de Mayotte sont menacées. « Les taux d’extinction s’accélèrent. On estime qu’on est aujourd’hui,à un taux 100 fois supérieur à ce qu’il devrait être », souligne Sébastien Moncorps, directeur du Comité français de l’UICN.

Effondrement des écosystèmes

La survie des espèces dépend de la bonne santé de leurs écosystèmes dont le Comité français de l’UICN France publie également la liste rouge. Ici encore, la France n’est pas épargnée par l’érosion de la biodiversité. La France a perdu 50 % de ses zones humides depuis 1960 et 20 % de ses forêts méditerranéennes sont menacées. L’étalement urbain, l’extension des zones industrielles et le développement des infrastructures de transports provoquent chaque année la disparition de 66000 hectares de milieux naturels et de terres agricoles. L’intensification des pratiques agricoles et la surexploitation des mers jouent aussi un rôle important dans le déclin de la biodiversité. « La destruction et la fragmentation des milieux naturels est la principale cause de disparition de la biodiversité, avec la surexploitation d‘espèces, le changement climatique, la pollution et les espèces exotiques envahissantes », précise Sébastien Moncorps.

2020: l’année des solutions et des décisions

L’année 2020 sera décisive et, espérons-le, historique pour mettre fin au déclin alarmant de la biodiversité. Le Congrès mondial de la nature de l’UICN, le plus grand événement mondial jamais organisé sur la biodiversité, se tiendra à Marseille du 11 au 19 juin, et il sera suivi par la COP15 Biodiversité de l’ONU en Chine,en octobre. Des décisions fortes sont attendues pour renverser la tendance et déployer massivement des solutions. Les 55 organismes et 250 experts du Comité français de l’UICN appellent à la mobilisation et à l’action sur huit enjeux d’importance mondiale et nationale : les espèces menacées, les écosystèmes (dont les forêts, l’océan et les littoraux), les aires protégées, les solutions fondées sur la nature pour lutter contre le changement climatique, la biodiversité en Outre-mer avec ses récifs coralliens et ses mangroves, la déforestation importée, les alternatives aux pesticides et l’artificialisation des sols.

A propos du Comité français de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature) : Le Comité français de l’UICN est une organisation non gouvernementale, qui regroupe le 2e plus grand nombre de membres de l’UICN dans le monde avec deux ministères (Transition Ecologique et Solidaire et Affaires étrangères), 13 organismes publics, 41 ONG et plus de 250 experts. Au niveau international, l’UICN rassemble quelque 1300 organisations et 15000 experts. L’UICN est la seule organisation environnementale qui a le statut d’observateur auprès de l’ONU. L’UICN permet aux experts (biologistes, économistes, juristes…) de collaborer au niveau international afin de partager leurs connaissances scientifiques et économiques sur la biodiversité. Depuis sa création en 1948 à Fontainebleau, l’UICN a proposé 1 300 recommandations pour préserver la biodiversité et a permis de structurer et renforcer l’action mondiale dans ce domaine. Tous les quatre ans, elle organise le Congrès mondial de la nature.

* UICN : Union Internationale pour la Conservation de la Nature
www.uicn.fr

Contact presse Comité français de l’UICN Agathe Descamps :
Agathe@letoilebleue.fr
0623800813

Rencontre Presse UICN/JNE/AJE : Le rôle des collectivités dans la préservation de la biodiversité

Deux semaines avant le premier tour des élections municipales, le Comité français de l’UICN, l’AJE et les JNE ont organisé leur cinquième rencontre presse sur le rôle des collectivités dans la préservation de la biodiversité.

Au programme :

– Rappel des outils dont disposent les collectivités et comment elles peuvent s’appliquer dans le congrès de l’UICN 2020 par Florence Clap, chargée du programme Politiques de la biodiversité au Comité français de l’UICN

– Intervention sur l’investissement des maires et des élus dans le développement durable par Maud Lelièvre, déléguée générale des Eco Maires

– Présentation de la stratégique régionale de biodiversité de la Bourgogne-France-Comté par Stéphane Woynarosky, élu, conseiller régional Bourgogne Franche-Comté, président de l’ARB Bourgogne Franche-Comté et président du Groupe de travail “Collectivités et biodiversité” du Comité français de l’UICN

– Explication de la Fédération des parcs naturels régionaux de France et leur mission d’accompagnement pour les collectivités dans la transition écologique

Ci-dessous, la vidéo de cette rencontre presse.

Rencontre presse AJE-JNE-UICN sur les zones humides et l’artificialisation

Les documents relatifs à cette rencontre intitulée “Biodiversité : l’enjeu des zones humides, des mangroves pour le zéro artificialisation nette” sont disponibles ci-dessous.

Rencontre presse AJE-JNE-UICN sur les zones humides le 6 février 2020 au Sénat – photo Antoine Bonfils

– Présentation sur l’artificialisation par Eliane Auberger, Vice-présidente de de la Fédération des Conservatoires d’espaces naturels
 
Présentation sur les zones humides tropicales par Anne Caillaud, Chargée de programme outre-mer au Comité français de l’UICN
 Présentation sur la prise en compte des zones humides dans les conventions internationales par Marie-Laure Vercambre, Directrice générale du Partenariat français sur l’eau
 Présentation sur la convention Ramsar, les sites Ramsar et retour sur la Journée mondiale des zones humides par Bastien Coic, en charge de l’organisation de la Journée mondiale des zones humides, Ramsar France
Rapport “Terres d’eau, Terres d’avenir” de la députée F. Tuffnell et du sénateur J. Bignon
– Vidéo sur “la mangrove, un trésor de biodiversité à préserver” : version courte / version longue
Ci-dessous, les vidéos de cette rencontre presse.

Contact presse : Emilie Dupouy, Chargée de communication au Comité français de l’UICN
01 43 37 31 80 / 06 37 78 90 14 ; emilie.dupouy@uicn.fr

Rencontre presse AJE-JNE-UICN sur les aires protégées

Les documents relatifs à cette rencontre intitulée “Biodiversité, les enjeux des aires protégées” sont disponibles ci-dessous.

Rencontre JNE-AJE-UICN du 22 janvier 2020 sur les aires protégées – photo Antoine Bonfils

– Présentation sur les enjeux des aires protégées par Thierry Lefebvre, Chargé du programme aires protégées au Comité français de l’UICN
 
Présentation “Adapter la protection de la nature aux défis du changement climatique en Europe” par Emmanuel Michau, Vice-Président de Réserves Naturelles de France et ancien directeur du Parc de la Vanoise
UICN
Contact presse : Emilie Dupouy, Chargée de communication au Comité français de l’UICN
01 43 37 31 80 / 06 37 78 90 14 ; emilie.dupouy@uicn.fr

Rencontre AJE-JNE-UICN Climat et biodiversité – Bilan de la COP 25

Les documents relatifs à cette rencontre intitulée “Climat et biodiversité – Bilan de la COP25” sont disponibles ci-dessous.

 
– Présentation sur les Solutions fondées sur la Nature par Sébastien Moncorps, Directeur du Comité français de l’UICN
 
Vidéo “Le Cri” sur le changement climatique (1min), primée au Mobile Film Festival et diffusée à cette rencontre
Contact presse : Emilie Dupouy, Chargée de communication au Comité français de l’UICN
01 43 37 31 80 / 06 37 78 90 14 ; emilie.dupouy@uicn.fr

Après l’IPBES et avant la COP 15 de la Convention sur la Diversité Biologique : le Congrès mondial de la nature de l’UICN 2020

Les documents relatifs à la première rencontre  AJE-JNE-UICN intitulée “Après l’IPBES et avant la COP15 de la Convention sur la Diversité Biologique : le Congrès mondial de la nature de l’UICN 2020” sont disponibles ci-dessous.

 
 
 
 

Contact presse : Emilie Dupouy, Chargée de communication au Comité français de l’UICN
01 43 37 31 80 / 06 37 78 90 14 ; emilie.dupouy@uicn.fr