MEDIAS

Salamandre n° 205 : l’invincible étourneau


L’équipe de la Salamandre, on le sait, s’intéresse souvent aux espèces communes qu’on regarde peu et mieux encore à celles qu’on voudrait voir au diable. Le dossier de ce numéro est consacré à l’étourneau-sansonnet, le roi des razzias ! Cet oiseau est devenu l’un des oiseaux les plus abondants sur Terre grâce à son pouvoir d’adaptation. Comme d’habitude, c’est fouillé et riche en observations personnelles. Ainsi Laurent Willenegger qui a réalisé de superbes dessins raconte comment il a installer une caméra dans un nichoir dans l’espoir de suivre les préparatifs du couple, puis la couvaison et la vie de la nichée. Tout s’est passé comme il le souhaitait. Son nichoir a été occupé, la femelle a couvé, les petits sont nés.Hélas, quelques jours plus tard, la nichée a été décimée. Laurent Willenegger subodore qu’ils ont mangé des proies empoisonnées par les nombreux traitement dont on arrose la campagne et les jardins à cette saison. Beaucoup d’oiseaux se raréfient à cause de telles intoxications. La petite Salamandre décline le même sujet pour les enfants. Quant au mini guide, il donne toutes les astuces pour reconnaître les oiseaux autour de nous sans se tromper.
(Danièle Boone)

6 € sur commande uniquement. Tél.: 03 81 39 24 24 – www.salamandre.net
Contact Presse : Camille Carlier. Tél. : 06 60 67 52 76 – camille.carlier@questiondegout.net

Terre sauvage n° 275


Le rhinopithèque de Roxellane, vous connaissez? C’est un étrange singe avec presque pas de nez et une face bleutée. Il vit dans les montagnes du centre de la Chine. L’organisation sociale complexe ce cette espèce intéresse bigrement les primatologues. Un article lui est consacré dans ce numéro. Un autre reportage passionnant est consacré au monastère orthodoxe de Solan où les religieuses se consacrent à l’agriculture et viticulture bio. C’est en cherchant un lieu propice à l’implantation de la communauté que les moniales ont découvert cette propriété gardoise. Le domaine de 60 hectares est une mosaïque agricole classée dans le réseau européen Natura 2000. Le mas était inhabitable, le terrain à l’abandon, mais la beauté de la nature a séduit les sœurs qui s’y sont installées en 1992 et ont tout remis en état.
(Danièle Boone)

Terre Sauvage, 5,50 € – www.terre-sauvage.com

L’Oiseau Mag


Le magazine de la LPO propose un passionnant dossier sur le vol des oiseaux. « Si les oiseaux ne volaient pas, les aimerions-nous autant ? »  demande l’auteur, Guilhem Lesaffre. On y découvre la morphologie particulière des oiseaux et comment le vol fonctionne sans oublier quelques records et performances. Autres reportages : la station de baguage de Plaisance et La réserve de Chérine en Brenne. A noter aussi, un très beau portfolio de Gilles Leblais qui présente son jardin paradis conçu comme ” l’antichambre des grands espaces de nature”.  Et pour finir, les invitations aux voyages nature nous entraînent sur les bords du Léman et dans l’ouest américain.
(Danièle Boone)

Sur abonnement : www.lpo.fr

Terre Sauvage n° 274


A la une,  vivre avec le loup dans les Abruzzes (Italie). On fait la connaissance de Domenico Di Falco, le seul éleveur à passer encore l’été en altitude. Là, vivent dix meutes, soit environ 80 loups. La densité de cette population est dix fois supérieure à celle des grands parcs américains. Il arrive qu’ils se servent dans les troupeaux de bovins ou d’ovins. Une centaine de bêtes seulement finissent dans ses griffes. De fait, les sangliers qui pullulent depuis leur réintroduction dans les années 1970 constituent 80 à 85 % de leurs proies. Autre reportage très intéressant, le plus grand rassemblement de chauve-souris frugivores au monde dans le parc national de Kasanka en Zambie. Le dossier randonnée est consacré aux Landes  et plus spécifiquement au marais d’Orx.
(Danièle Boone)

Terre Sauvage, 5,50 € – www.terre-sauvage.com

Les cahiers de Global Chance N° 29


La rédaction de ce numéro paru en avril a été décidé à la fin de l’année 2010 dans un contexte de communication intense du gouvernement français sur la « renaissance du nucléaire ». La catastrophe du Fukushima est intervenue au moment du bouclage. Elle n’est donc qu’évoquée. Le numéro qui fait le point sur le nucléaire français n’en n’est pas moins passionnant. Au fil des pages, on assiste au détricotage de la stratégie de communication d’une industrie pas en si bonne santé qu’elle le prétend. La France est en effet un leader autoproclamé mais à l’arrêt. 30 pays seulement exploitaient début 2010 des réacteurs et le nombre de réacteurs en exploitation n’a pas augmenté mais au contraire diminué au cours des années passées, avec en août 2009 un total de 435 réacteurs en fonctionnement soit neuf de moins que fin 2002. Et chez nous, si le parc nucléaire assure 80% de la production d’électricité, l’électricité ne représente pas plus de 23% de l’ensemble de la consommation d’énergie finale. Ainsi le nucléaire ne concerne en fait que 18% environ de l’énergie finale en France. Quand au réacteur EPR qualifié d’appartement témoin par le président de la République, les travaux n’en finissent pas et sa mise en service sans cesse reculée. Idem en Finlande. Et pendant ce temps, la facture s’alourdit. Le prochain numéro (vers décembre) devrait être consacré à l’après Fukushima. Entre temps, Anne Lauvergeon a quitté Areva et… contre tout bon sens, le parlement britannique a voté  en faveur du développement de l’énergie nucléaire !
(Danièle Boone)

Les cahiers de Global Chance N° 29, 15 euros – www.global-chance.org

Salamandre N° 204 : La vie en roses


Le dossier réalisé par Aino Adriaens (JNE) est consacré à la reine des fleurs, des farouches églantines aux roses de culture raffinée. Cela peut surprendre de la part d’un magazine naturaliste mais l’approche du sujet est parfaitement dans la ligne éditoriale. Botanique tout d’abord puis zoologique lorsqu’on aborde les visiteurs, chenilles, charançons, mouches, coléoptères… Une double page est consacré au bédégar, cette drôle de boule chevelue qui pousse parfois sur les rosiers surtout sauvages. C’est, en fait, une gale c’est à dire une excroissance végétale provoquée par la présence de l’œuf puis de la larve du cynips, une minuscule guêpe. Pour le dossier de la Petite Salamandre, la version pour les enfants, seul le rosier sauvage a été retenu.
Autres sujets du magazine : le lézard des murailles, la pie-grièche écorcheur, le frelon asiatique, une rencontre avec Bernard Genton et une escapade en Vanoise. A noter le tendre édito de Julien Perrot consacré à la renaissance inattendue d’une viorne obier plantée dans son jardin l’année précédente. 
Le mini-guide est consacré aux « stars de la haie » avec des conseils pratiques pour dynamiser la biodiversité des arbustes et des buissons.
(Danièle Boone)

6 € sur commande uniquement. Tél.: 03 81 39 24 24 – www.salamandre.net
Contact Presse : Camille Carlier. Tél. : 06 60 67 52 76 – camille.carlier@questiondegout.net

Eduquer à la biodiversité


Voici un outil très pratique pour les animateurs, les enseignants ou même les parents qui veulent faire découvrir la nature aux enfants. Editée par l’Agence régionale de l’environnement de Haute Normandie, cette brochure donne d’abord de très bons points de repères sur la biodiversité de la région : principales espèces présentes, dates de floraison des plantes… On y trouve aussi de nombreuses idées d’activités pour observer les animaux aquatiques, la microfaune du sol, créer avec des éléments naturels, ainsi que plein d’adresses utiles pour participer à des sorties, des actions collectives… Accessible en téléchargement ☞  ici. Et si vous êtes agriculteur, ou si vous connaissez un agriculteur intéressé par le sujet, vous pouvez aussi vous reporter à la fiche La biodiversité sur l’exploitation agricole sur  www.arehn.asso.fr.
(Carine Mayo)

Gare aux anti Allègre !

Suite à l’intervention de Florence Leray samedi 18 juin sur France Inter dans l’émission CO2 mon amour avec Denis Cheissoux sur son livre Le négationnisme du réchauffement climatique (éditions Golias), France Inter a reçu des mails d’insultes – voire de menaces physiques – à l’encontre de Florence Leray.

.

 

Comme quoi, ce livre dérange (voir ici sa critique par Carine Mayo) … Les petits copains de Claude Allègre sont peu nombreux, mais actifs. Si vous avez apprécié cette intervention, vous pouvez envoyer un mail de soutien à France Inter (à l’attention de Denis Cheissoux) ainsi qu’à Florence Leray (contact71@florenceleray.net).

.

Pour réécouter l’émission en podcast sur le site de France Inter : http://sites.radiofrance.fr/franceinter/em/co2monamour/

.

Le Malheur des animaux avec Alexandrine Racinais sur France Culture

Alexandrine Racinais, membre des JNE, était l’invitée de Stéphane Deligeorges, sur le plateau de l’émission Continent Sciences (France Culture) consacrée lundi 30 mai 2011 de 14 heures à 15 heures au “Malheur des animaux”.

.

.

L’émission était construite autour du Dictionnaire horrifié de la souffrance animale (Fayard), son dernier ouvrage.

.

Si vous souhaitez écouter ou podcaster cette émission, rendez-vous sur
http://www.franceculture.com/emission-continent-sciences-le-malheur-des-animaux-2011-05-30.html

.

Salamandre n° 203 : les héros de la mare


Rendez-vous au bord de l’eau avec quatre attachants tueurs en série. Le sous-titre est tout un programme complètement respecté à l’intérieur du numéro. Qui sont-ils ces impressionnants héros? Le triton alpestre, le gerris, la notonecte et le dyptique. Véritable serial killer, la larve du dyptique peut liquider 20 à 30 proies par jour. Projetant brutalement sa tête plate en avant, elle plante sa double cisaille dans le corps de sa victime. Puis elle injecte son venin à travers ces deux crochets creux, avant d’aspirer par les deux mêmes canaux les tissus liquéfiés de sa proie. Cette bestiole impitoyable qui se métamorphosera en un gentil scarabée a particulièrement inspiré Daniel Auclair, le réalisateur d’une film décapant réalisé pour la Salamandre.

La Petite Salamandre, version pour enfant, s’intéresse tout particulièrement au bal des tritons. En effet, y apprend-on, comme au temps de Cendrillon, tritons mâles et femelles quittent leurs vieux habits usés pour aller au bal. Une fois qu’ils ont enfilé leurs costumes arc-en-ciel, que font-ils?  Ils mangent des œufs de grenouilles,  dansent follement et… se font la cour.  C’est une très belle histoire vraie.

Le mini-guide intitulé “une mare pleine de vie”  est une invitation à observer et comprendre la richesse de la mare. On y découvre aussi bien la faune que la flore. Vous l’avez compris, cette nouvelle livraison est une réussite!
Danièle Boone

6 € sur commande uniquement. Tél.: 03 81 39 24 24 – www.salamandre.net
Contact Presse : Camille Carlier. Tél. : 06 60 67 52 76 – camille.carlier@questiondegout.net

CANARD SAUVAGE
Spécial 50 ans

ANNUAIRE 2019


Ils nous soutiennent
pour nos 50 ans