La Gélinotte des bois par Bruno Mathieu, Marc Montadert et Jean-Jacques Pfeffer

Parmi les oiseaux forestiers, l’un des plus mystérieux demeure la Gélinotte des bois. En effet, cette espèce très discrète est un oiseau farouche, difficile à observer, vivant à couvert dans l’étage inférieur des bois et des taillis, fréquentant également les lisières, les sentiers et les abords des chemins forestiers. Elle connaît une très forte régression dans toute l’Europe de l’Ouest, ayant disparu de toutes les forêts de plaine, elle est très menacée dans certains massifs de montagnes.

Le régime alimentaire de la gélinotte varie en fonction des disponibilités de l’habitat et du cycle annuel. A la différence des autres espèces de tétraonidés, elle ne se nourrit jamais de parties prélevés sur des conifères. Ses ressources sont constituées d’une grande variété de plantes trouvées en toutes saisons dans l’habitat forestier.

L’espèce est sédentaire et très territoriale. Elle est capable de satisfaire tous ses besoins vitaux sur un domaine annuel de 10 à 40 ha. Le radiopistage a également montré qu’à la différence des résultats obtenus en Scandinavie, les milieux ouverts au-delà de 240 m de large ne constituent pas des barrières infranchissables.

Les auteurs ont particulièrement étudié la gélinotte dans les Vosges, le Jura et les Alpes, complétant leur connaissance de terrain à travers des missions dans toute l’Europe jusqu’à la Russie et la Chine. Ils nous livrent une synthèse très complète sur la biologie de cette espèce, ses mœurs, l’évolution de ses populations et ses relations avec l’homme, les programmes scientifiques et les actions de conservation qui sont menés actuellement. De plus, les illustrations et les photos, d’une grande qualité, sont très didactiques.


Éditions Biotope, 183 pages, 35€ – www.biotope-editions.com
Contact presse : Tiffanie Marin. Tél.: 01 55 32 10 40 – t.marin@dakota.fr
(Gabriel Ullmann)

ANNUAIRE 2020

CANARD SAUVAGE
Spécial 50 ans