Le grand livre des arbres et de la forêt par des Membres de l’Académie d’agriculture de France

Depuis la nuit des temps, l’arbre fait partie de la vie des hommes. Source d’énergie ou de matière première, il occupe également une place importante dans les rituels, les contes et légendes et les traditions populaires des différentes cultures du monde, la forêt recouvre 30% des terres émergées de notre planète. En France également. Elle abrite une flore et une faune d’une richesse exceptionnelle et joue un rôle primordial dans la régulation du climat, du régime hydrographique comme dans la bonne tenue des sols.

Ce « Grand Livre des Arbres et de la Forêt » reprend sous une forme simplifiée et plus compacte, tout en autorisant une lecture cursive, une partie significative de l’encyclopédie numérique de l’Académie d’agriculture de France intitulée : « La forêt et le bois en 100 questions », fruit de l’expertise d’une quarantaine d’auteurs (académiciens et experts extérieurs). L’ouvrage, structuré en huit chapitres centrés sur autant de thèmes, arrive à point nommé dans un contexte où des changements de paradigme sont attendus aussi bien dans nos modèles économiques que dans la vision de la forêt par la société.

À l’heure où nos sociétés amorcent un spectaculaire virage écologique, les forêts sont emblématiques de notre rapport – bien souvent idéalisé – à la nature. Derrière les drames de la déforestation sous les tropiques et des grands incendies, au-delà du mythe de la forêt « primaire», qu’en est-il de la réalité de nos forêts ? De nombreux experts apportent ici les éléments nécessaires pour prendre la mesure de la complexité du problème. Comment concilier le maintien de la biodiversité et des écosystèmes forestiers avec la production de bois et le tourisme ? À qui appartient la forêt et comment doit-on la gérer de manière durable ? Les « labels verts » de certification sont-ils aussi « verts » que cela et vont-ils se développer ? C’est tout l’univers des forêts et du bois qui se révèle ici, mêlant l’exigence d’une rentabilité raisonnable à l’impérieuse nécessité de gérer au mieux ces espaces vitaux.

Le livre passe cependant trop rapidement sur la « faible empreinte carbone » de cette source d’énergie, dont on en revient de plus en plus, notamment en termes de dette carbone (un arbre replanté, dans le meilleur des cas, à la place d’un arbre abattu, mettra des décennies à restocker le carbone rejeté lors de la combustion de l’arbre abattu), comme sur la pollution générée lors de la combustion du bois, notamment en métaux lourds, mais aussi en dioxines et furannes (non évoqués).


Édition Odile Jacob, 324 pages, 24,90 € – www.odilejacob.fr
Contact presse : Émilie Corbineau. Tél: 06 61 51 43 52 / 01 44 41 64 89 – emilie.corbineau@odilejacob.fr
(Gabriel Ullmann)

ANNUAIRE 2020

CANARD SAUVAGE
Spécial 50 ans