La Hulotte n°110 – Les moineaux, la coccinelle zombie

Quelle bonne idée de parler de nos piafs, si connus et si peu connus ! Cette première partie (la prochaine évoquera les parades nuptiales) nous présente la vie d’une espèce encore familière, ses particularités cachées. Saviez-vous que la langue du moineau contient deux petits os, instruments idéaux pour sélectionner les amandes des graines ? Les moineaux avalent beaucoup de petits cailloux, qui sont régulièrement renouvelés. Les mâles se distinguent à leur bavette noire, qui est une sorte d’indicateur de statut de domination, et elle évolue au cours des saisons. Comme d’habitude avec Pierre Déom, une espèce apparemment banale devient passionnante, avec des dessins topissimes, et cela contribue à nous ouvrir les yeux sur les merveilles qui nous entourent. La deuxième partie évoque une guêpe parasitoïde, le dinocampe des coccinelles, qui pond un œuf à l’intérieur de la pauvre bête… Mais l’auteur aura prévenu les âmes sensibles : l’histoire est dure, mais passionnante également. Et on a hâte de lire la suite des aventures des moineaux. Vivement le n°111 !
Marc Giraud

La Hulotte, l’irrégulomadaire : abonnement 33 € pour 6 numéros ou 6 € le numéro sur  www.lahulotte.fr
Contact presse : Pierre Déom. Tél.: 03 24 30 01 30 – cdeom@lahulotte.fr

ANNUAIRE 2020

CANARD SAUVAGE
Spécial 50 ans