Atlas du business des espèces menacées par l’association Robin des Bois – illustrations Julien Perreaut

Formidable travail d’enquête de l’association Robin des bois, qui nous restitue l’un des saccages de la nature les plus scandaleux et les plus juteux qui soient, évalué à 14 milliards d’euros annuels. Paru en octobre juste avant la flambée du Covid-19, l’ouvrage commence par l’animal le plus braconné au monde : le pangolin, et nous apprend par exemple que deux saisies à Singapour de 12,9 et 12,7 tonnes correspondent à environ 70 000 animaux. Un pangolin pouvant se monnayer 5 000 € en Chine, on comprend sa présence persistante sur les sordides marchés aux bestiaux…

Chronique implacable de la défaunation planétaire, cet atlas rédigé par Jacky Bonnemains, Charlotte Nithart et Jean-Pierre Édin, étayée par une solide documentation et des contacts permanents avec des ONG nous explique le sort de 32 espèces menacées. Des concombres de mer aux rhinocéros, des ânes aux tortues ou des tigres aux hippocampes, le trafic de ces animaux est illustré de cartes très instructives, qui constituent une base de travail rare et remarquable pour des articles sur la question. Confinement ou non, ce livre précieux n’a pas (encore) eu la faveur des médias et c’est bien dommage. À noter : la très belle conception graphique de Caroline Fortoul.


Éditions Arthaud, 168 pages, 19,50 €
Pour feuilleter : www.edenlivres.fr
Contact presse : Vivien Boyer. Tél.: 01 40 51 30 16 – vivien.boyer@arthaud.fr
(Marc Giraud)
..a

ANNUAIRE 2020

CANARD SAUVAGE
Spécial 50 ans