Écotopia par Ernest Callenbach

Les éditions de l’Échiquier ont eu la bonne idée de rééditer (dans une nouvelle traduction) un livre précurseur de la science-fiction écologique, paru en 1975 aux États-Unis. Il s’était vendu à l’époque à plus d’un million d’exemplaires et avait été traduit dans un grand nombre de pays, dont la France, où cet ouvrage, publié chez Stock, n’avait recueilli qu’un succès très modeste. Et cela malgré l’intérêt que lui avaient porté plusieurs animateurs des Amis de la Terre France. Son auteur, Ernest Callenbach, était aussi un précurseur de la « simplicité volontaire » avec son livre « Living poor with style »  (vivre pauvrement avec style), paru en 1972.

Voici le résumé de l’intrigue d’« Écotopia » publié sur le site des éditions de l’Echiquier : « Trois États de la côte ouest des États-Unis – la Californie, l’Oregon et l’État de Washington – décident de faire sécession et de construire, dans un isolement total, une société écologique radicale baptisée Écotopia. Vingt ans après, l’heure est à la reprise des liaisons diplomatiques entre les deux pays. Pour la première fois, Écotopia ouvre ses frontières à un journaliste américain. Au fil de ses articles envoyés au Times-Post, William Weston décrit tous les aspects de la société écotopienne : les femmes au pouvoir, l’autogestion, la décentralisation, les 20 heures de travail hebdomadaire, le recyclage systématique, le rapport à la nature, etc. » L’intrigue du livre est située en 1999. Vingt ans après cette date, on lit cette histoire avec d’autant plus d’intérêt que les États de la côte Ouest américaine, aux avant-postes de la transition écologique et énergétique, se démarquent aujourd’hui de plus en plus de l’État fédéral, dirigé par le climato-sceptique Donald Trump. Iraient-ils jusqu’à faire sécession comme dans « Écotopia » ? C’est une autre histoire qui pourrait faire l’objet d’un « Écotopia 2 ». Mais ce « sequel » ne sera pas écrit par Ernest Callenbach, puisqu’il est mort en 2012…


Éditions Rue de l’échiquier, 304 pages, 19 € – www.ruedelechiquier.net
Contact presse: Ingrid Saillard – 06 27 81 40 69 – ingridsaillard@ruedelechiquier.net
(Laurent Samuel)

CANARD SAUVAGE
Spécial 50 ans

ANNUAIRE 2019


Ils nous soutiennent
pour nos 50 ans