Mon petit jardin en permaculture par Joseph Chauffrey

Dans la préface, Jean-Paul Thorez, jardinier confirmé, explique comment ce livre qui s’adresse aux jardiniers urbains débutants lui a donné envie de se renouveler. Un compliment extraordinaire et mérité. L’alimentation pèse pour plus de 30% sur notre empreinte écologique. C’est à partir de ce constat que Joseph Chauffrey a décidé de cultiver un jardin comestible urbain qui respecte l’environnement. Il l’a pensé comme un vecteur de liens au service de l’évolution de notre société. Les jardins urbains permettent, en effet, de relocaliser une partie de la production alimentaire, participent à la préservations des trames vertes et bleues et soutiennent les politiques publiques de gestions différenciées des espaces verts. Le milieu urbain facilite en outre l’essaimage des “bonnes pratiques” grâce aux dynamiques collectives mais aussi grâce à la visibilité et l’accessibilité des jardins urbains dans lesquels des pratiques culturales écologiques sont mises en œuvre.

Aujourd’hui le potager de 150 m3 de Joseph Chauffrey lui permet d’être autonome en légumes avec sa famille excepté pour les pommes de terre et les endives. Il explique comment il est parvenu à cette prouesse en invitant la biodiversité dans son jardin, en favorisant les interactions, en utilisant au mieux les ressources, en prenant soin de son sol et surtout en observant. Il met en pratique les principes de la permaculture notamment en densifiant ses cultures, accélérant leur succession et en optant pour le tout comestible. Et il n’oublie pas d’anticiper le creux de production notamment en démarrant tôt au printemps et en prolongeant la saison en automne et en hiver. En refermant son livre, on voit sa manière de cultiver, différemment.


Éditions Terre vivante, 120 pages, 14 € – www.terrevivante.org
Contact presse : Agathe Béon. Tél.: 04 76 34 26 60 – agathe.beon@terrevivante.org
(Danièle Boone)