Le ministère de l’Ecologie récompense des entreprises et des organismes engagés en faveur de la biodiversité

Presque deux ans après la parution de la Stratégie nationale pour la biodiversité (SNB 2011-2020) et quelques jours avant Noël, le ministère de l’Ecologie a récompensé 23 entreprises et organismes qui s’étaient engagés à mener des actions en faveur de la biodiversité lors de la sortie de la stratégie.

 

par Christine Virbel

 

Les entreprises et organismes ont reçu un diplôme symbolique, et surtout la possibilité d’utiliser un logo du ministère, le logo SNB, en reconnaissance de leur engagement et avec lequel il pourront communiquer auprès de leurs clients ou du public.

 

Des entreprises en tous genres

Beaucoup de ces entreprises appartiennent au secteur des granulats (exploitations de carrières) ou du BTP, mais la LPO, l’Union nationale des Centres Permanents d’Initiatives pour l’Environnement (UNCPIE), le groupe de luxe LVMH ou la ville de Rezé, près de Nantes, faisaient également partie des lauréats.

 

Pourtant, la reconnaissance SNB n’est pas systématique lorsqu’une entité en fait la demande. En effet, elle doit correspondre à de véritables engagements sur plusieurs années.Les volontaires sont d’abord invités à signer une « adhésion à la SNB » pour en saisir les enjeux et la faire connaître, puis à proposer un plan d’actions concrètes, appelé « engagement volontaire ». Un an plus tard, si les actions ont bien été initiées (en général, l’engagement est sur trois ans), le logo est attribué à l’entreprise ou organisme mais pour une durée limitée. Le renouvellement du logo ne peut se faire que pour un nouvel engagement.

 

Des actions concrètes

Une société foncière a, par exemple, décidé de réaliser dans un de ses projets une extension de bâtiment en bois plutôt qu’en béton afin de ne pas utiliser de matières non renouvelables comme les granulats. La même société a également décidé de végétaliser la plus grande surface de toit de Paris dans la reconstruction d’un centre commercial de centre ville. Ces actions sont deux concrétisations d’une réflexion menée en amont par l’entreprise lors de son adhésion à la SNB et ayant abouti à une stratégie interne en faveur de la biodiversité.

 

Les réalisations futures de l’entreprise passeront dorénavant par le crible biodiversité ou répondront en quelque sorte à la question « cette façon de faire est-elle aussi favorable à la préservation de la biodiversité ? ». L’entreprise choisira la meilleure solution en fonction de l’endroit et des impératifs de réalisation du projet (un hôpital ne peut peut-être pas disposer d’une zone humide sur ses espaces verts). Les autres impératifs, comme les coûts, ne seront pas oubliés, bien entendu, mais le critère biodiversité sera intégré dès la conception des projets.

 

Les entreprises de gestion de carrières ont quant à elles l’obligation légale depuis plusieurs décennies de remettre en l’état les espaces qu’elles exploitent. En s’engageant en faveur de la biodiversité, elles améliorent le plus souvent les terrains exploités par rapport à leur état initial en créant des zones sèches et humides ou en introduisant des espèces qui n’étaient pas présentes avant l’exploitation, le tout en collaboration avec des associations de protection de la nature. Quant aux organismes de protection de la nature, leur engagement a notamment consisté en une réflexion sur leurs activités au regard de la biodiversité dans son ensemble afin de déterminer des points faibles et de les transformer en nouvelles actions à mener.

 

La biodiversité partout et pour tous

La biodiversité peut être préservée ou redéployée dans tous les secteurs d’activité : eau, sols, mer, climat, énergie, agriculture, forêt, urbanisme, infrastructures, tourisme, industrie, commerce, éducation, recherche ou santé. Les demandes d’engagements pour 2013 pourront se faire à partir de mi-février. Pourquoi ne pas profiter de cette année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau pour engager des actions en faveur des hommes, de la paix et de la biodiversité ? Les engagements en faveur de l’environnement sont souvent les premières actions possibles après un conflit ou un moyen pour l’éviter.

 

 

 

CANARD SAUVAGE
Spécial 50 ans

ANNUAIRE 2019