Rencontre avec Haidar El Ali, l’homme qui a planté 40 millions de palétuviers

Ces 13 et 14 octobre, Haidar El Ali rencontre lecteurs et journalistes à Paris à l’occasion de la sortie d’Itinéraire d’un écologiste au Sénégal (éditions Terre Vivante), le livre que vient de lui consacrer Bernadette Gilbertas, membre des JNE.

par Laurent Samuel

Ces “journées portes ouvertes” se déroulent de 11 h à 19 h à la galerie If, 41 rue Mazarine, dans le 6e arrondissement de Paris. Elles s’accompagnent de projections de vidéos et du film Vu du Ciel de Yann-Arthus Bertrand consacré à Haidar El Ali.

Né au Sénégal en 1953, Haidar El Ali a découvert la mer avec les pêcheurs artisanaux de Dakar, avant d’avoir la curiosité d’aller voir sous l’eau en s’adonnant à la plongée. « J’ai ainsi constaté les dégâts de la pêche à l’explosif, ce qui m’a conduit à réaliser des photos, puis des films, que je suis allé montrer dans les villages afin d’inciter les pêcheurs à changer de pratiques », raconte-t-il.

Haidar El Ali est ensuite passé de la mer à la mangrove. Océanium, son association de défense de l’environnement, a commencé à planter des palétuviers afin de fixer les sols du littoral, qui s’effondraient en mettant des habitations en danger.

De 65 000 arbres en 2006, on est passé à 40 millions en 2010 ! Le reboisement des mangroves a aussi l’avantage de favoriser la culture du riz, essentielle au Sénégal.

Haidar El Ali planche à présent sur des « pépinières villageoises » destinées à contenir l’avancée du désert.

Le site des JNE vous présentera prochainement le livre de Bernadette Gilbertas, Haidar El Ali, Itinéraire d’un écologiste au Sénégal (éditions Terre Vivante).

Une réponse à Rencontre avec Haidar El Ali, l’homme qui a planté 40 millions de palétuviers

CANARD SAUVAGE
Spécial 50 ans

ANNUAIRE 2019