La gauche sera écologiste ou disparaîtra – Hervé Kempf – Reporterre

Une raison majeure du désarroi de la gauche est qu’elle n’a pas achevé sa mue idéologique. Si elle a intégré l’exigence écologique, elle n’en a pas encore tiré les conséquences : dire aux classes moyennes qu’il faut réduire la consommation matérielle et aller vers une société du lien.

À l’orée d’une année qui va engager le pays pour cinq ans, il serait facile de déplorer l’éclatement de la gauche, la faible capacité de l’écologie à s’imposer dans le débat politique, le caractère apparemment inexorable des politiques de droite autoritaire ou extrême.

Pour lire la suite de cet éditorial d’Hervé Kempf, cliquez ici vers le site de Reporterre.

 

situs togel terpercaya