Il était une fois la nuit par Carole Reboul

« Enfant, j’ai passé de nombreuses soirées, allongée dans l’herbe ou au bord de la mer, à regarder les étoiles et à me poser plein de questions, sur elles, sur la Terre, sur la place des humains… » écrit Carole Reboul dans le prologue intitulé « ce que dévoile l’obscurité ». Devenue adulte, le plaisir et le questionnement sont toujours là. Alors Carole photographie la nuit avec passion et détermination. Pour cet ouvrage, ses splendides photographies sont organisées en 5 sections : regarder les étoiles et comprendre notre place dans l’univers; découvrir la fabuleuse vie de la faune et de la flore la nuit; l’obscurité, un besoin vital et une porte vers la liberté; la pollution lumineuse, un fléau de notre siècle; le ciel étoilé, un trésor pour l’humanité. Les photographes apprécieront les détails techniques pour chaque image : image unique ou assemblage, temps de pose, focale, iso mais ce qui compte, c’est la poésie, qui s’en dégage, avec leur côté parfois irréel comme cet « arbre de la nuit des temps ».

Le chapitre consacré à la faune est somptueux. Bien sûr, il y a les images attendues comme la fouine ou le cerf un soir de brame mais aussi, et c’est très émouvant, ce petit escargot, cette araignée ou bien encore une diane (un papillon) perché au bout d’un rameau. Atmosphère et beauté sans pareille pour ceux qui ont la chance de pouvoir encore profiter de la nuit. En effet la surenchère en éclairage de notre société, cette pollution lumineuse dont on commence seulement à prendre conscience, est partout, même si, parfois, ce sont pour des raisons que nos décideurs croient bonne. Pourquoi donc éclairer la falaise d’Étretat nous privant définitivement du mystère que donne la lumière des étoiles ou de la lune pleine ? Le livre s’achève avec un série d’images qui montrent juste la beauté, le plaisir pur d’un ciel étoilé qui prend toute son ampleur grâce au long temps de pose – 20 secondes par exemple pour le pont du Tarn. Chaque chapitre s’achève avec une double page infographique plus pédagogique : le sommeil mode d’emploi, comment mieux illuminer, etc.

En refermant le livre, on imagine les longues heures à arpenter l’obscurité, à naviguer avec d’autres repères qu’on acquiert à force de réitérer les sorties nocturnes, à s’émerveiller d’une rencontre inattendue pour nous transmettre toute la beauté de la nuit mais aussi sa fragilité. Carole Reboul est engagée pour la protection de la nature et l’environnement et dans la lutte contre la pollution lumineuse. Un ouvrage vraiment somptueux !

.
Éditions Salamandre, 200 pages, 39 € – www.salamandre.net
Contact presse : Emmanuel Amar. Tél.: 06 18 06 42 71- amar.emmanuel@sfr.fr
(Danièle Boone)
.

situs togel terpercaya