Antarctique, un continent à la dérive – un film de Pierre Mann (JNE)

Pierre Mann compte cinq expéditions polaires. A chaque fois, il a été émerveillé par ce monde où oiseaux et mammifères le regarde venir sans crainte. Manchots, albatros, pétrels, gorfous, cormorans vaquent à leurs affaires partagés entre l’instinct de reproduction et le besoin de nourriture. Certains animaux le fascinent encore plus comme la splendide baleine bleue. Ils s’attardent également à observer et filmer les éléphants de mer et réussit une scène d’amour de ces mastodontes quasi hard ! Bébé à sa naissance pèse déjà 30 kg, six semaines plus tard, au moment du sevrage, il atteint déjà 130 kg ! Mais toute cette beauté, toute ces merveilles d’adaptation sont en danger.

Bien que nous n’ayons jamais pu coloniser le « continent blanc », nous avons réussi à le mettre en péril. Jamais rassasiés dans leur exploitation de la nature, les humains viennent par exemple prélever des tonnes de krill, pour les élevages de saumon en Norvège ou les fermes marines de Chine privant notamment les manchots de leur nourriture de base. Et puis, il y a le réchauffement climatique et la fonte des glaces. Les glaciers de l’Antarctique perdent 430 millions de tonne de glace par an. Le rythme des vêlages qui donnent naissance à d’immenses icebergs est de plus en plus rapide. Les conséquences sur la faune sont innombrables. Parfois, lorsqu’un morceau de banquise s’écroule, des oiseaux nicheurs comme les manchots doivent faire un immense détour pour retrouver leur nid, un temps souvent fatal aux poussins qui meurent de faim. Et c’est toute une année de reproduction qui est anéantie.

Pierre Mann a vu ce continent qu’il aime s’affaiblir et partir à la dérive. Son superbe film est à la fois un hommage à la beauté unique de la vie en Antarctique et un appel à réagir avant qu’il ne soit définitivement trop tard. On l’ignore souvent, mais le réchauffement des pôles en modifiant les courants marins contribue au dérèglement du climat… chez nous. Alors si nous n’agissons pas au plus vite pour sauver ces contrées lointaines, nous finirons par être rattrapé par notre égoïsme d’ailleurs les catastrophes sont déjà là.

Danièle Boone


Film disponible en DVD (15 €) et en VOD (3,90 €) : www.dorafilms.com
Contact : info@pierremann.frwww.pierremann.fr