Le 24 juin, un procès de … marcheurs contre l’extension de Roissy

Ci-dessus : le samedi 3 octobre 2020, 87 personnes se sont introduites sur le tarmac de l’aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle © Alternatiba

Le 24 juin 2021, cinq activistes passent en procès au tribunal de Bobigny pour avoir pénétré sur les pistes de l’aéroport de Roissy le 3 octobre 2020, en signe de protestation. Ils-elles risquent 18 000 euros d’amende et 5 ans de prison pour troubles au fonctionnement d’une installation aéroportuaire.

par Jane Hervé

Parmi eux, il y a Audrey Boehly, journaliste de 42 ans, membre des JNE. Elle vit à 20 km de Roissy, sous les couloirs aériens. Mèie de deux fillettes, elle imagine leur avenir sous les avions : « Je suis là pour elles ». Avant d’entendre parler de cette extension, elle n’avait jamais milité pour le climat. En quelques mois, sa vie a basculé. Elle soulève désormais des montagnes pour lutter contre ce projet, démissionne même de son poste de journaliste scientifique.

Audrey a créé le collectif Non au T4 (extension du terminal 4 de l’aéroport Roissy-CDG). Elle est également membre d’Alternatiba, un collectif de citoyens (Elle, moi, nous, vous) qui luttent contre le dérèglement climatique.

Cliquez ici pour lire l’intégralité de cet article sur le blog le Gué de l’Ange de Jane Hervé.

A lire sur le site de Reporterre : l’agrandissement de l’aéroport de Roissy est abandonné, ses opposants parlent d’un « effet d’annonce »