Manger du Faux pour du vrai – Les scandales de la fraude alimentaire par Ingrid Kragl

La fraude alimentaire est un business juteux. Et pour cause : vendre de la nourriture trafiquée, illégale, contrefaite, contaminée est bien moins risqué – et parfois plus rentable – que de s’adonner au trafic de drogue ou d’armement. Poulet gonflé à l’eau, thon avarié injecté d’additifs pour avoir l’air frais, faux miel, tomates espagnoles étiquetées françaises, et bien d’autres exemples hallucinants, parsèment l’enquête documentée de l’ONG Foodwatch France, dont Ingrid Kragl est la directrice, menée sur plusieurs années. L’ouvrage remonte les filières, dresse le portrait des fraudeurs et montre comment le crime organisé écoule de faux produits via les supermarchés, les restaurants ou sur Internet. Vous pensiez le scandale de la viande de cheval terminé ? Détrompez-vous. J’ajouterais les vrais-faux produits dont ne parle pas le livre : les labels rouge ou IGP dont le nom fait croire aux consommateurs que la viande provient de l’animal du lieu du label…alors qu’il provient de très loin. En toute légalité.

Entre les mafias qui infiltrent le marché des fruits et légumes, le faux bio, le faux made in France, la tricherie sur les grands vins ou l’huile d’olive sans olives, l’auteure a recueilli des témoignages, interrogé les instances, les industriels, décortiqué les chiffres de la Répression des fraudes. Le livre met au jour également le manque de moyens consacrés au contrôles, rappelant que 400 postes ont été perdus en 10 ans. Face à un péril qui prend de l’ampleur, les autorités sont débordées et procèdent de l’omerta. Des solutions, bienfaitrices mais restant encore en-deçà de l’ampleur du problème, achèvent l’ouvrage.


Éditions Robert Laffont, 394 pages, 21 € – www.laffont.fr
Contact presse : Nina Theron. Tél.: 01 53 67 14 00 – Nina.Theron@robert-laffont.com
(Gabriel Ullmann)

situs togel terpercaya