Et si ma fourchette pouvait sauver la planète par Marion Haas

D’évidence, chacun peut décider du contenu de son assiette. Si elle est composée d’éléments sains, elle sera goûteuse, bonne pour la santé et celle de la planète. « Je n’ose pas utiliser le mot traditionnelle tant il est galvaudé, ni le mot normale, tant il me semble anormal de ne pas manger sainement » écrit l’autrice en parlant de l’alimentation d’une grande majorité de consommateurs. Comme Marion Haas, je m’étonne toujours que le bien manger ne soit pas un objectif prioritaire d’autant que les méfaits de l’alimentation industrielle sont désormais parfaitement documentés et que cette information est accessible à tous. De plus, c’est vraiment l’une des actions individuelles les plus faciles à adopter.

Le livre donne toutes les clefs pour accéder à cette nourriture bio et locale qui pourrait changer le monde : trouver un producteur bio près de chez soi (agence bio, amap, réseau des jardins de Cocagne, etc), décryptage des labels, où acheter ses semences paysannes, comment apprendre à cultiver des légumes (mouvement de l’agriculture biodynamique, centre Terre vivante, etc.) et où (jardins familiaux et jardins partagés). Marion Haas tord au passage quelques idées reçues comme le fameux « le bio ça coûte cher ». Elle aborde également avec modération la viande et les produits laitiers souvent rejetés en bloc car désormais considérés comme néfastes pour la santé et aussi le désormais célébrissime gluten.

Puis on passe dans la cuisine avec, au préalable, des placards bien remplis. Marion Haas propose des menus sur une semaine pour chaque saison. Au total : 100 recettes à tendance végétarienne donc avec œufs, poisson et fromages mais pas que. « Vous voyez, on peut facilement faire du bien à notre planète, modifier notre alimentation, en se faisant plaisir, en redécouvrant des saveurs, des odeurs et des textures, sans se ruiner, de manière variée et colorée » conclut l’autrice, ancienne élève de Sciences Po Paris qui a fondé avec son mari une ferme en biodynamie dans la Drôme en 1987.


Éditions du Rouergue, 208 pages, 25 € – www.lerouergue.com

Contact presse : Laure Wachter. Tél.: 01 55 42 63 17 / 06 08 03 17 15 – laure.wachter@lerouergue.com
(Danièle Boone)