Agriculture urbaine (vers une réconciliation ville nature) par Sous la direction d’Antoine Lagneau, Marc Barra et Gilles Lecuir

Agri-Urbaine
Alors qu’une ville est par définition un lieu où les habitants ne produisent pas leur nourriture, l’agriculture regagne du terrain en ville. C’est ce que montre parfaitement ce livre bien documenté, avec des paroles d’acteurs, beaucoup de retours d’expérience et de nombreuses photos. La crise agricole résultait de la déconnexion entre les sociétés modernes et leur territoire, il s’agit de renouer le lien. Des expérimentations se font un peu partout dans le monde, y compris les « poules de balcon » et la culture sur lasagnes. Pourquoi cet engouement ?

Ce livre ne théorise pas, il constate ce qui se fait. On trouve cependant page 215 la nécessité de réduire l’empreinte alimentaire et énergétique des urbains. Pablo Servigne montre page 223 que si le système agricole industrialisé et mondialisé a certes gagné en efficacité, il l’a perdu en résilience. Ainsi le territoire bordelais produit annuellement moins d’une journée de consommation alimentaire des habitants de l’agglomération. Reste les différents blocages à lever, les motivations au jardinage à susciter, les énergies à mutualiser, les blocages réglementaires à lever. Ce livre nous rend cependant optimiste, cela fait du bien de voir cette multitude d’initiatives urbaines qui vont dans le bon sens, apprendre à se nourrir.


Édition Le passager clandestin, 318 pages, 18 €
Contact presse : Frédérique Giacomoni. Tél.: 06.12.96.83.58 – giacomonifred@free.fr
(Michel Sourrouille)

situs togel terpercaya