Les dauphins pourraient enfin avoir leurs propres programmes de réintroduction en Europe.

À Cerbère, près de la frontière espagnole, le Dolphy Centro va se consacrer à la réintroduction en mer des dauphins issus des delphinariums.

 

par Frédérique Gilbert

 

10384466_661428830637635_949747836537293752_n
Cerbère @ Frédérique Gilbert

La série Flipper le dauphin a donné une popularité sans limites aux dauphins. En 1966, le premier delphinarium s’installait en Europe.

 

Des dizaines de parcs aquatiques ont ouvert un peu partout, notamment en France, en Espagne, en Belgique, en Hollande, au Portugal …regroupant diverses sortes de cétacés.

 

Mais vite, des voix se sont élevées contre la captivité de ces animaux.
Les conditions de vie des delphinariums sont critiquées sur divers points. La Suisse, le Royaume-Uni, la Hongrie, Le Costa Rica, l’Inde et le Chili interdisent les dauphins en captivité.
Différentes associations se battent depuis des années pour la fermeture d’autres delphinariums. Mais personne n’a de solution réelle et il est utopique de remettre des dauphins en liberté sans travailler au préalable sur la réhabilitation. Les cétacés des pays qui ont supprimé ces exhibitions ont été jusqu’ici déplacés.
Les parcs se ferment et les naissances continuent. Il y a un problème de surpopulation et parfois la gestion de consanguinité n’est pas simple à gérer. Certains dauphins déménagent constamment.

 

Dolphy Centro a l’intention de travailler pour la réintroduction de ces dauphins. À Cerbère, à la frontière espagnole, une surface de 5000 m2 en Méditerranée  accueillera les cétacés pour ce programme.

 

De nombreux zoos ont des programmes de réhabilitation et travaillent en corrélation avec des équipes du milieu naturel. Comme les parcs animaliers, les delphinariums ont pour vocation la conservation des espèces. Il est donc normal que les animaux marins puissent également avoir un vrai programme d’introduction ou de réintroduction tout comme les oiseaux et les espèces terrestres.

 

Un projet comme celui-là ne s’improvise pas. Des scientifiques, un vétérinaire, un docteur en science des cétacés, les politiques locales, les affaires maritimes, les acteurs locaux du littoral, le directeur de la zone portuaire de Cerbère, un bureau d’études, tous s’impliquent activement pour que le plan soit réalisé au mieux.
Une conférence aura lieu à Cerbère le 10 janvier 2015 avec tous les acteurs du projet afin de d’informer le public sur Dolphy Centro, mais aussi pour parler des  Grands Dauphins et du littoral catalan.

 

situs togel terpercaya