BiObernai 2014 – Ces Incroyables Comestibles dans leur drôle de moulin

Au cours de leur voyage en Alsace effectué lors du salon BiObernai, les JNE se sont familiarisés avec les Incroyables Comestibles.

 

par Roger Cans

 

photo(1)
François Rouillay présente aux JNE le siège du mouvement Incroyables Comestibles à Colroy-La-Roche (Bas-Rhin) – photo Magali Reinert

 

Le dernier jour, le dimanche 14 septembre, les organisateurs de BiObernai nous ont programmé une journée « verte », en l’occurrence dans la vallée de la Bruche.

 

Notre première étape, à Colroy-La-Roche (Bas-Rhin), nous conduit au vieux moulin qui est le siège du mouvement Incredible Edible, devenu en France Incroyables Comestibles.

 

Nous y sommes accueillis par François Rouillay, ancien haut fonctionnaire converti à l’agriculture urbaine, telle qu’elle a été imaginée en 2008 à Todmorden. Cette ville d’Angleterre, sinistrée par la crise, a retrouvé une âme avec Incredible Edible, un mouvement héritier des jardins ouvriers et de l’agriculture communautaire. Cette fois, on fait tomber les barrières et on partage la production des buttes auto-fertiles, constituées de 9 strates (depuis le bois pourri jusqu’à la paille de surface, en passant par les vieux cartons pour la cellulose).

 

Cette forme de permaculture permet de produire sans rien faire pendant cinq ans. Car, « avec une calorie, on en fait vingt ». Tout le monde peut se servir. On nous assure que la ville de Leeds (700.000 habitants) se prépare ainsi à l’autosuffisance alimentaire. Des expériences semblables ont lieu au lycée français de Tananarive (Madagascar), à Montréal et à Sherbrooke (Canada), ainsi qu’au Maroc (potagers solaires). Et l’université Champollion d’Albi (Tarn) se prépare à devenir la capitale de la permaculture.

 

Nous sommes invités à un brunch à la Cheneaudière, un Relais & Châteaux de vieille souche, où même l’ascenseur se dissimule sous des parois végétalisées. On n’y sert que des produits locaux, sauf les pamplemousses et les viennoiseries.

 

Cet article a été réalisé dans le cadre du voyage JNE au Salon BiObernai 2014. Sur le mouvement Incroyables Comestibles, lire aussi l’article de Suzanne Körösi sur notre site.

 

situs togel terpercaya