Chroniques du vivant – les aventures de la biodiversité

ChroniquesVivant
C’est un livre qui va dans tous les sens, des biocarburants à la surpopulation, des petites fleurs aux grosses bêtes en passant par le préjudice écologique ! Normal puisque ce livre nous parle du vivant donc, de la biodiversité. François Letourneux a écrit les vingt-six chroniques, Nathalie Fontrel, la préface et les « leçons de nature ». Le sujet de ces encadrés relativement courts est en rapport avec le texte de chronique. Ainsi dans Le mérion superbe et le coucou, on apprend que contrairement à la plupart des oiseaux, ce volatile australien ne se laisse pas berner par le poussin intrus. Comment? Les scientifiques ont découvert que la mère répète en couvant une phrase musicale spécifique que, dès leur naissance, les petits répètent une partie. C’est le signal pour leur donner à manger. Le petit coucou ne sait pas faire. Il n’est donc pas nourri. Nathalie explique dans la leçon de nature la capacité du fœtus humain à reconnaître la voix de sa mère et explique le travail de recherche d’une équipe canadienne auprès de seize nouveau-nés. Les deux auteurs se sont appuyés sur la compétence de Naïk Faucon, docteur ès sciences, qui a rédigé la bibliographie publiée en fin d’ouvrage « pour aller plus loin ». A noter les très jolies illustrations de Agathe Haevermans, dessinatrice au Muséum national d’histoire naturelle.


Éditions Buchet-Chastel, 128 pages, 18 € – www.buchetchastel.fr
Contact presse : Marie-Laure Walckenaer. Tél. : 06 64 10 61 70 – ml.walckenaer@libella.fr
(Danièle Boone)

situs togel terpercaya