La forêt tropicale n’émet pas de CO2

On ne sait pas tout des interactions entre forêt et climat. Les arbres rafraîchissent en émettant de la vapeur d’eau fraîche (feuillus) ou des particules odorantes qui agrègent les nuages (résineux). Presque toutes les forêts respirent la nuit et lâchent du carbone gazeux; jamais autant, pourtant qu’elles n’en dévorent. Même en période chaude, les forêts tropicales ne sont pas “émetteurs nets”. Voici les références pour réfuter ce mythe, à l’heure où l’on plante chaque année onze fois moins de forêts dans le monde qu’on n’en détruit.

.

par Marie-Paule Nougaret *

.

Mousse - Photo mpn

“… Des climatologues vont répétant que la végétation ne joue qu’un rôle marginal. Peu leur importe l’oxygène et d’où il peut venir, les modèles ne décrivent que les flux de carbone, pour la bonne raison qu’on estime savoir au kilo près combien se brûlent de pétrole, de charbon et de gaz. Des physiciens calculent ainsi qu’en année chaude, dans le bilan final, les forêts tropicales dégazent du CO2. Ils croient pouvoir le déduire de la mesure des troncs à hauteur d’homme, à La Selva au Costa Rica, et des isotopes du carbone dans l’air du continent américain. C’est oublier cette loi qu’il n’existe pas deux cas pareils dans le monde vivant. Les biologistes le savent : les opérations de clonage elles-mêmes entraînent des mutations.

.

Alors la sécheresse bien sûr, prélève son poids de bois mort, de décompositions, d’attaques de parasites qui tous émettent du CO2; mais de façon très inégale, suivant l’altitude, l’orientation, l’entourage boisé ou non… Un travail plus complet a nuancé l’approche un peu trop mécaniste : sur 50 parcelles suivies vingt ans durant, dans les forêts tropicales d’Amérique, 38 – près de 4 sur 5 – ont au contraire gagné en bois vivant et en feuillage, par conséquent fixé du carbone gazeux (1).

.

En outre ces sous-bois abritent des peuples autonomes, très compétents sur la faune et la flore menacées. 390 ethnies de l’Amazonie en ont revendiqué la charge en 2009 (2). Les Awàdu du Maranhao en savaient assez au XIXe siècle, pour devenir chasseurs-cueilleurs quand des bandes armées ont saisi leurs jardins pour y planter du Cacao, drogue qui valait de l’or. Ils ont fui les Européens jusqu’à ce qu’aujourd’hui, les bûcherons et l’élevage les menacent à nouveau selon Survival International. Les Kayapo ont exposé leur science en 1987 au Musée Goeldi de Belém : sociologie des plantes et des insectes, effets de douze sortes d’engrais de cendres, transmission des lignées de semences, protection des alevins (3).

.

Quoi qu’ils en soit nos sorts semblent liés, du moins par le climat : selon le Centre Météo Hadley, en Angleterre, les petites clairières favorisent les pluies, tandis que les vastes défrichements installent la sécheresse. Ceci change la circulation de l’atmosphère et notamment la trajectoire du jet-stream, vent de haute altitude, en sorte que les inondations d’été, sur la Grande Bretagne, s’attribuent aux incendies annuels du Brésil (4).

.

(…)

.

Les botanistes, quant à eux, n’ont jamais douté que les végétaux prélèvaient la plupart du CO2 qui disparaît de l’atmosphère. Selon un calcul des années 80, les forêts d’Europe fixent 7 g de carbone à l’heure par m2 le jour, et en relâchant 1 g/h/m2 de nuit : sept fois moins (5). Même les très vieilles forêts – dont la moitié se situent dans les zones tempérées du nord – continuent de piéger du carbone, vient-on de découvrir. Loin de stagner, elles s’épaississent et séquestrent 1,8 milliard de t de carbone supplémentaires tous les ans.

.

* d’après La Cité des Plantes (éditions Actes Sud)

.

1. Oliver L. Phillips, Yadvinder Malhi, *Niro Higuchi, William F. Laurance, Percy V. Nunez, Rodolfo M. Vasquez, Susan G. Laurance, Leandro V. Ferreira, Margaret Stern, Sandra Brown, John Grace Changes in the Carbon Balance of Tropical Forests: Evidence from Long-Term Plots Science, 16 octobre 1998.

2. Laurence Caramel Protection de l’Amazonie : les Indiens veulent la parole Le Monde 07.02.09.

3. Marie-Paule Nougaret, Les Indiens Kayapos cultivent le champ immense de leur savoir dans Alain Gheerbrandt, L’Amazonie, un géant blessé, Découvertes, Gallimard, Paris, sans date.

4. Peter Bunyard, Trees if Life, Britain floods, the Rainforest roots, The Ecologist , Octobre 2007.

5. Gérard Lambert : Le gaz carbonique dans l’atmosphère. La Recherche, n° 189 , pp. 778 – 787. Juin 1987.

.

Retrouvez Marie-Paule Nougaret sur son blog.

.

1 réflexion au sujet de « La forêt tropicale n’émet pas de CO2 »

Les commentaires sont fermés.