L’oligarchie ça suffit, vive la démocratie


Le grand mérite de ce livre, c’est d’apporter un éclairage nouveau sur le système politique dans lequel nous vivons. Nous pensons être en démocratie. Erreur, nous dit Hervé Kempf, nous sommes entrés dans un système oligarchique, c’est-à-dire que nous vivons sous la domination d’un petit nombre. Après « Comment les riches détruisent la planète » et « Pour sauver la planète, sortez du capitalisme », l’auteur poursuit son réquisitoire contre la minorité de puissants qui accapare l’argent et les décisions et empêche de résoudre la crise écologique. Mais il y apporte des éléments nouveaux, en décrivant comment la tentation autoritaire s’est infiltrée un peu partout, y compris chez certains écologistes, qui confieraient bien le pouvoir à une élite vertueuse pour que les décisions garantissant l’avenir de la planète soient prises plus vite. A ces visions élitistes du monde, il oppose le défi d’une démocratie planétaire, et donne quelques pistes pour montrer les chemins qui y mènent. Il reste à souhaiter que la lecture de ce livre donnera envie aux citoyens de se réapproprier la démocratie.

Editions du Seuil, 184 pages, 14 euros – www.seuil.com
Contact presse : Caroline Gutmann. Tél.: 01 41 48 84 84 – Caroline.gutmann@seuil.com
Valérie Trahay. Tél.:  01 41 48 83 55 – Valérie.trahy@seuil.com
(Carine Mayo)

2 réflexions au sujet de “L’oligarchie ça suffit, vive la démocratie”

Les commentaires sont fermés.

situs togel terpercaya