Radio & Télévision

Des chroniques bestiales cette année sur RTL

Après avoir sévi cet été sur les ondes, notre confrère JNE Marc Giraud récidive aux côtés de Stéphane Bern et Patrice Carmouze tous les vendredis dans A la bonne heure.

.

RTL-A-la-Bonne-heureLe principe de cette chronique hebdomadaire : révéler au grand public, juste avant le week-end, ce qui se passe dans la nature de proximité : les migrations, l’hibernation, les comportements divers, et bien sûr les amours des animaux.
.

Une bonne occasion d’ouvrir les yeux sur la vie qui nous entoure, de nous réapproprier notre patrimoine naturel. Il est bien rare qu’un authentique naturaliste de terrain bénéficie d’une tribune régulière dans un grand média pour évoquer la vie sauvage, saluons donc cette initiative de « la première radio de France ».

.

À la bonne heure, entre 11 h et 12 h 30 sur RTL, chronique animalière le vendredi.
http://www.rtl.fr/emission/a-la-bonne-heure

.
Contact Gersende Facchini
gersende.facchini@rtl.fr
Attachée de presse des programmes de divertissement

01 40 70 42 91 – 06 21 61 48 52

.

.


.

Planète Nièvre, une émission sur l’environnement sur RCF Nièvre, avec Danièle Boone des JNE

dbDanièle Boone (JNE) participe à une émission sur l’environnement diffusée sur RCF Nièvre.

Elle y tient une chronique nature. La première est consacrée au Vulcain, un papillon migrateur que l’on peut voir sur les fruits tombées sur le sol pendant tout l’automne. Il se saoule de leur jus fermenté!

La première émission est écoutable ⇒

      ici

Pour plus d’infos, Danièle a écrit un papier sur son blog où elle explique tout.

.

.


.

« RTL autour du monde » : des chroniques animalières tout l’été !

Après GPS l’année dernière avec Bruno Guillon, notre confrère Marc Giraud (JNE) parle à nouveau des animaux sur la radio dans une nouvelle émission d’été : RTL autour du monde.

.

RTL AUTOUR DU MONDE

De g à dr. : Pierre Barron, Sophie Massieu, Jean-Sébastien Petitdemange, Marc Giraud, Jean-Michel Zecca, Carinne Teyssandier © RTL

 

 

Cette nouvelle émission débute le lundi 11 juillet, où toute l’équipe est réunie.

Elle est diffusée en semaine jusqu’au vendredi 26 août, de 15 h à 16 h.

.RTL autour du monde est animée par Jean-Michel Zecca, secondé par Jean-Sébastien Petitdemange, avec des chroniqueurs différents chaque jour de la semaine.
.

.

.

RTL

Marc Giraud © RTL

Marc Giraud intervient tous les jeudis et les vendredis pour deux chroniques à chaque fois : une sur les animaux les plus étonnants du monde et une sur les animaux de proximité, en partie avec des anecdotes de sexualité animale, liées à son dernier ouvrage Le Sex-appeal des crocodiles (éditions Delachaux et Niestlé). D’autres sont plus pratiques, destinées à montrer à un large public les histoires insoupçonnées de notre nature proche, avec toujours le même credo : révéler l’extraordinaire dans l’ordinaire. Tigres, chats, chiens, ornithorynques, faucons, vampires, perroquets, hyènes, moineaux, méduses, tortues ou hirondelles vont se succéder dans ce nouveau bestiaire.

.

Contact Gersende Facchini
gersende.facchini@rtl.fr
Attachée de presse des programmes de divertissement
01 40 70 42 91 – 06 21 61 48 52

.

.


.

« L’ère de l’homme », un documentaire exceptionnel sur les racines du bouleversement climatique

Si vous avez la chance de recevoir la chaîne Planète+, ne ratez pas le documentaire L’ère de l’homme, diffusé le 23 novembre 2015 à 20 h 45.

.

par Laurent Samuel

.

AfficheA3-copieContrairement à tant d’autres diffusés à l’occasion de la COP 21, ce documentaire ne cherche pas à dresser un bilan des causes et des conséquences du changement climatique. Le réalisateur, Dimitri Grimblat, et les auteurs, Julien Goetz et Ismaël Khelifa, s’attachent à analyser la façon dont notre planète est entrée dans « L’ère de l’homme », autrement dit dans l’Anthropocène. Une nouvelle ère géologique qui se caractérise par le fait que l’activité humaine bouleverse l’ensemble du climat et de l’écosystème terrestre.

.

Pour nourrir cette réflexion, l’équipe du film s’appuie sur des entretiens passionnants avec des chercheurs et des philosophes comme Dominique Bourg, co-auteur d’un récent Dictionnaire de la pensée écologique, Rob Hopkins, initiateur du mouvement des villes en transition, Naomi Oreske, co-auteure des Marchands de Doute, Stefan C. Aykut, co-auteur avec Amy Dahan de Gouverner le climat, ou Jean-Baptiste Fressoz, co-auteur de l’Evénement anthropocène. Ce film d’une durée de 75 minutes nous donne des éléments pour comprendre comment nous en sommes arrivés là et de quelle manière un changement radical de nos modes de vie est indispensable pour nous en sortir. Le tout étant replacé dans une perspective historique puisque nous est rappelé l’effondrement pour des causes écologiques de civilisations comme celle des Mayas.

.

Co-produit par Paprika Films et Wild-Touch, L’ère de l’homme est l’un des éléments d’un projet global développé par Wild-Touch, association créée par le cinéaste Luc Jacquet, auteur du récent film La Glace et le Ciel (qu’on vous recommande chaudement aussi !). Sa diffusion s’inscrit dans une programmation spéciale COP 21, La planète vous dit merci.

.

Ci-dessous, la bande-annonce.

.

.


.

Des animaux tout l’été sur RTL

Notre confrère Marc Giraud (JNE) présente une chronique animalière quotidienne dans l’émission GPS (Guillon prend le soleil) sur RTL du 13 juillet au 21 août vers 11 h 30. Une chose est sûre : vous allez en apprendre de bonnes…

.

rtl-guillon

Guillon prend le soleil sur RTL avec Bruno Guillon pendant tout l’été / Photo RTL

.

Tous les jours de la semaine, sous la houlette de l’animateur Bruno Guillon, de Fun Radio, Marc Giraud tient la rubrique animalière de cette balade à travers les terroirs de France. L’enjeu de cette chronique estivale : faire découvrir les petites et grosses bêtes qui nous entourent, et qui sont si peu connues du grand public.

.

Au fil des questions des auditeurs, de village en région et de ville en bord de mer, Marc révélera les aspects insoupçonnés de nos espèces familières, et nous fera découvrir des animaux très peu connus. Avec sa marque de fabrique habituelle : des infos insolites, de l’humour et des formules qui font mouche. Phoques d’eau douce, requins géants ou simples escargots, lynx amoureux, moustiques vrombissants ou martinets acrobates, tout un bestiaire étonnant va ainsi être lâché sur les ondes.

.

Des blind tests à base de cris d’animaux seront régulièrement proposés, avec des sons réellement étranges et inattendus. Si inattendus qu’on ne vous en dira pas plus… Tout l’été avec Marc Giraud, vous allez entendre des cris de bêtes !

.

Les autres chroniqueurs de GPS sont Christina Guilloton pour une revue de presse quotidienne régionale, Jean-Sébastien Petit Demange pour l’aspect culinaire, et Laurent Marsick pour la musique et le cinéma. Pour ceux qui ne prennent pas de vacances, et même pour ceux qui en prennent, GPS sera une façon ludique de s’évader afin de découvrir la France. Et pour une fois, notre patrimoine naturel n’est pas oublié !

.

GPS, sur RTL du lundi au vendredi, du 13 juillet jusqu’au 21 août 2015. De 11 h à 12 h 30, chronique animalière vers 11 h 30.

.

http://www.nouveautes-tele.com/12349-guillon-prend-le-soleil-rtl-bruno-guillon-gps-pendant-lete.html

.

.


.

Nous resterons en forêt

Au cœur de la forêt de la brume, en Thaïlande du sud, survit l’une des dernières ethnies, nomades-chasseurs-cueilleurs, de notre planète : les Maniq. Le documentaire de Catherine Lacroix (JNE) et François-Xavier Pelletier (JNE) est diffusé ce mercredi 4 juin sur Ushuaia TV à 20h30
par Danièle Boone

Foret
En 2006, François-Xavier Pelletier, ethnologue, rencontre les Maniq, un peuple de la forêt en Thaïlande du sud. Ils sont parmi les derniers nomades-chasseurs-cueilleurs au monde. Mais combien de temps vont-ils résister dans leur forêt convoitée par les trafiquants en tout genre. Partout des plantations illégales nourries d’herbicides qui empoisonnent les Maniq. C’est la ruée vers l’hévéa. Mais d’autres ressources naturelles comme les plantes médicinales suscitent tous les désirs et tous les moyens sont bon pour les obtenir.

Six ans après son premier film, François-Xavier Pelletier est revenu voir ces quelques deux cents «êtres humains» comme ils se nomment, déterminés à ne pas disparaître. L’état des lieux n’est pas réjouissant. Le territoire des Maniq se réduit comme une peau de chagrin. Ils sont repoussés toujours plus haut dans la montagne ou condamnés à une sédentarisation forcée. Ce nouveau documentaire est une enquête de terrain exceptionnelle et un appel à la sauvegarde de ces rares ethnies qui sont en train d’être broyées par l’avidité sans fin de la société de consommation.


Documentaire de 52 minutes
Réalisation : Catherine Lacroix et François-Xavier Pelletier – www.hommenature.com
Une co-production Tandem Image et TV Tours Val de Loire
Avec la participation d’Ushuaia TV et du Centre National du Cinéma et de l’Image Animée

Le mystère des flammes bleues

Après son passage sur la chaîne Ushuaïa en janvier, revoici le documentaire Le mystère des flammes bleues sur France Ô.

.

River of sulphur near the acid lake of the Kawah Ijen volcano in IndonesiaCela se passe sur le volcan Kawah Ijen, en Indonésie, le plus grand lac d’acide de la planète et ses mystérieuses flammes bleues.

.

Rediffusions : 23/02/14 à 16h41 – 28/02/14 à 03h01, 09h46 – 01/03/14 à 23h56 sur France Ô

.
Le Mystère des flammes bleues
Réalisation Olivier Grunewald et Régis Etienne – Production Camera Lucida – Janvier 2014
.

Replay sur http://pluzz.francetv.fr/videos/o_bout_du_monde_,97341705.html

.

Pour ceux qui souhaitent en voir plus : http://www.oliviergrunewald.com/

.

CO2, 1ère de toutes les radios !

Frédéric Denhez, chroniqueur régulier de CO2 Mon Amour, l’émission de Denis Cheissoux diffusée tous les samedis à 14 heures sur France Inter, nous a transmis ce petit billet…

.

 

« Bonne nouvelle ! CO2, mon amour, l’émission de Denis Cheissoux sur France Inter à laquelle je collabore fortement, est avec 784000 auditeurs en moyenne (+ 140000 en un an !), 1ère de toutes les radios généralistes (devant Europe 1, RTL, France Info/ Culture/ Musique/ Bleu…) sur son créneau (samedi, 14h-15h). Juste derrière NRJ. Radio qu’elle double néanmoins en parts de marché (CO2 est 1ère avec 10%).

.

Merci donc à vous toutes et tous qui écoutez, merci à ceux et celles qui écouteront samedi.

.

Quant à savoir comment et pourquoi l’émission « marche » de mieux en mieux, je vous pose la question ! »

.

Le plus beau pays du monde

Avant d’évoquer ce film sur la nature en France, il est important de préciser à quel genre il appartient. Si c’est un spectacle familial, il est réussi, et l’association avec Disney a tout son sens.

.

par Marc Giraud

.

Le plus beau pays du monde est composé d’une suite d’historiettes parfois drôles, fortes ou émouvantes, avec des vues aériennes de paysages grandioses pour passer de l’une à l’autre. Son originalité est d’alterner des personnages humains proches de la nature avec des scènes animalières : aigle, mérou, loutre, chauve-souris ou brame du cerf, mais aussi apiculteur, ornithologue, kayakiste, alpinistes (grande scène vertigineuse…), ou encore cette attendrissante mamy soigneuse d’animaux divers, donnant le biberon à de petits faons, qui emportera l’adhésion du public.

.

Heureusement, les commentaires ne sont ni trop ampoulés ni soporifiques, et racontent simplement de belles histoires. La musique est plus banale. Une grande vertu de ce film est de montrer la beauté sauvage de l’ours, du loup ou des vautours, et de véhiculer l’image positive qui leur manque tant en France aujourd’hui.

.

Enfin, la participation des élèves (et ex-élèves) de l’IFFCAM (Institut francophone de formation du cinéma animalier de Ménigoute), notamment pour la belle scène de la métamorphose de la libellule, est à souligner : grâce à ce genre de commandes télévisuelles, les animaliers ont encore des perspectives dans notre pays. Arte l’avait fait avec la série La France sauvage, France 2 a ici mis le paquet avec un budget de 3,5 millions d’euros et l’appui financier de plusieurs régions.

.

Maintenant, ce film ne doit pas être pris pour un vrai documentaire. On n’y voit quasiment aucun animal sauvage en liberté (coucou les bêtes imprégnées de Jean-Philippe Varin), les nombreux plans extrêmement rapprochés en témoignent. De plus, tout naturaliste un peu averti sera très étonné de voir une blairelle sauter à l’eau en plein jour (les blaireaux sont nocturnes et pas spécialement aquatiques), de constater que le sanglier mâle soi-disant fou d’amour est… castré, etc. Du coup, des histoires vraisemblables, comme l’oie allant chercher une congénère perdue pour reprendre ensemble la migration, sont mêlées à des scènes improbables.

.

Il s’agit donc d’un docu-fiction, qu’il faut visionner avec des enfants, et avec des yeux d’enfant : tout ce qui incite à l’émerveillement et à la réappropriation de notre patrimoine naturel participe à une sensibilisation plus que jamais nécessaire. Curieusement, Jacques Malaterre, que j’avais interviewé à Ménigoute en tant que réalisateur du film, n’avait plus ce rôle sur le générique au moment de la présentation à France 2 le 3 décembre. Dur milieu…

.

Réalisation Frédéric Fougea, avec Jacques Malaterre

Production Boréales contact@boreales.com 90 et 100 minutes, 2D et 3D, diffusion sur France 2 le 17 décembre 2013 à 20 h 45.

DVD 14,99 € Blu-Ray 19,99 €, sortie 18 décembre 2013.

.

« Une vie de cochon » : bon appétit !

 France 2 a diffusé le 12 novembre 2013 un documentaire-choc sur l’élevage porcin  : Une vie de cochon.

.

.

Après le Coca-Cola, Olivia Mokiejewski s’est intéressée à une recette incontournable de l’alimentation française, le «jambon-beurre». Deux millions de ces sandwichs se vendent chaque jour dans l’Hexagone. L’une de ses composantes, le fameux jambon blanc, fait d’ailleurs partie des dix produits les plus vendus de la grande distribution. Mais derrière l’image que vend l’industrie, celle d’un produit simple et sain, le cochon n’apparaît presque jamais. Olivia Mokiejewski a suivi le parcours de ces bêtes roses, de l’élevage jusqu’à l’assiette, pour tenter de comprendre, grâce aux témoignages de certains acteurs du secteur, ce que cache une des filières les plus opaques et les plus discrètes de l’industrie agro-alimentaire, de surcroît touchée par une grave crise.

.

A voir ou revoir sur
http://pluzz.francetv.fr/videos/infrarouge_,91829357.html

.

(information transmise par Eric Samson)

.

AJEC21 - association des journalistes-écrivains pour le climat au 21ème siècle

  LogoAJEC21

Pour tout savoir sur les négociations climatiques, rendez-vous sur le site de l'AJEC21