Presse écrite

Terre sauvage n° 265 – octobre 2010


Le baromètre de la nature publié dans ce numéro annonce un sale temps persistant! On n’est pas vraiment étonné. Les notes, attribuées d’après une sélection d’indicateurs analysés par un comité scientifique, sont largement en dessous de la moyenne. 6/20 pour la biodiversité terrestre; 6/20 pour la biodiversité aquatique et 7/20 pour la biodiversité marine qui semble un tout petit mieux protégée. En cette année de la biodiversité, le bilan est rude. Du côté des grands prédateurs, la population des ours ne sera pas renforcée et celle des loups diminue sans doute à cause du braconnage. Côté oiseau, le déclin se poursuit. 12% des oiseaux nicheurs en moins sur vingt ans. La buse amorce une diminution inexpliquée et le milan royal est sur une pente fatale. Les prairies continuent à disparaître au profit des cultures céréalières avec leur cortège de pesticides. L’artificialisation du territoire s’accroît. Chaque jour, de nouveaux bâtiments, routes, autoroutes, parking grignotent 236 hectares d’espaces agricoles et naturels. Le bio n’est pas vraiment encouragé et sa croissance est assez dérisoire proportionnellement à la production intensive. Encore et toujours plus d’infrastructures, autoroutes, TGV, avec les bulldozers destructeurs qui vont avec. Du côté de la biodiversité aquatique, la France boit la tasse aussi. Avec toutes ces mauvaises nouvelles, on a envie de se noyer tout de suite. Non, il y aurait quand même des éléments positifs: une réserve naturelle régionale aux Pays Basque, des prairies agricoles en Meuse, une roselière en ville dans le Nord… Mais, il semble qu’on doive les chercher ces petits points de lumière dans un horizon sombre. Un regret… les notes au moins de l’année précédente devraient être rappelées.

Terre Sauvage, 5,50 € – www.terre-sauvage.com

Alliance n° 24


Pour une Europe des consciences, telle est la base-line de cette revue trimestrielle éditée par l’Association Terre du Ciel. Comment bâtir aujourd’hui une société réconciliée avec la sagesse dans tous ses aspects : écologie, éducation, santé, politique ? Témoignages, reportages, analyses présentent des hommes et des femmes qui ont choisi de donner du sens à leur vie et mettent en pratique quotidiennement une autre manière d’être et de faire. Ce numéro intitulé « Bâtir l’avenir » parle donc beaucoup de sens. Parmi les auteurs, Arnaud Desjardins, Stan Rougier, Nathalie Calmé, Alain Chevillat, Alain Grosley. Ce dernier fait un superbe éloge de la vache. L’animal sacré de l’Inde est devenue dans le monde une simple machine à produire de la viande ou du lait. Nos sociétés industrielles ont oublié que les animaux des êtres vivants qui, comme l’homme, sont dotés de sensibilité. Nous avons tous un éléphant ou une baleine à sauver dans notre cœur, affimre Christine Kristof-Lardet (JNE) dans un article consacré à l’écovolontariat qui donne envie de tenter cette belle aventure, de don de soi, de partage mais aussi d’enrichissement personnel. La revue est désormais distribuée avec un DVD qui met en scène les acteurs du monde alternatif. Ce premier « document alliance » est consacré à un entretien avec Coline Serreau et Pierre Rabhi. Ce dernier faisait la une du numéro précédent.

8 € – en kiosque ou sur commande au 03 85 60 49 95 ou sur  www.terre-du-ciel.fr
Contact presse: tél.: 03 85 60 40 33 – infos@terre-du-ciel.fr

Salamandre n° 199 – août-septembre 2010


Consacrer un dossier au moustique peut paraître provocateur. Cet insecte a en effet tué davantage de personnes que toutes les guerres réunies en transmettant entre autre le paludisme, responsable du décès d’un million d’individus par an. Mais l’équipe de la Salamandre nous fait vite découvrir que ce diptère à des facultés étonnantes et qu’il est un acteur majeur des écosystèmes. C’est un maillon essentiel de la chaîne alimentaire. Ses nombreuses larves servent de nourriture à plein de prédateurs et, en plus, elles filtrent les milieux aquatiques avec une inefficacité inégalée : deux litres par larve par jour ! A noter également un article de Fleur Daugey (JNE) intitulé Eoliennes, l’illusion durable. Gardons nous de croire aveuglément aux belles paroles d’Eole, conseille notre consœur qui a enquêté sur une technologie pas si propre que cela ! A noter encore une rencontre avec Dominique Ratureau, un sculpteur animalier passionné et passionnant, une balade dans la réserve naturelle de Sixt (Haute-Savoie) et un papier sur les vêtements écolos avec un décryptage des labels. Le miniguide Aïe, ça gratte, s’intéresse à toutes ces bestioles qui, il faut le dire, gâchent quand même un peu notre été ! Le numéro de la petite Salamandre décline le même thème pour les enfants.

6 € sur commande uniquement au 03 81 39 24 24 – www.salamandre.net
Contact Presse : Camille Carlier. Tél. : 06 60 67 52 76 – camille.carlier@questiondegout.net