Get Adobe Flash player

Brice Lalonde et la conférence Rio + 20 face aux journalistes des JNE

De passage à Paris, Brice Lalonde était le 10 octobre 2011 l’invité d’un petit déjeuner organisé par les JNE.

.

par Laurent Samuel

.

Brice Lalonde (à droite) en compagnie du secrétaire général des Nations unies. Photo: UN Photo/Paulo Filgueiras

 

Brice Lalonde coordonne avec Elizabeth Thompson, ancienne ministre de l’Environnement de la Barbade, la préparation de la conférence Rio+20, qui aura lieu à Rio de Janeiro en juin 2012. Le secrétariat de la conférence est basé au siège des Nations-Unies, à New York.

.

« Rio+20, cela ne signifie pas +1992 plus 20+ mais plutôt +2012 plus 20+, c’est-à-dire 2032, date à laquelle il y aura un milliard d’habitants de plus sur la surface de la planète« , a précisé d’emblée l’ancien ministre de l’Environnement. « Lors du sommet de Rio, on avait défini des principes. Il faut aller maintenant aller vers des propositions concrètes, applicables dès 2013. »

.

Brice Lalonde a ensuite détaillé le calendrier de la préparation de la conférence. Les Etats, mais aussi les ONG, les entreprises, les communes ou les régions (dont il souligne les avancées grâce aux Agendas 21, lancés à Rio en 1992), ont jusqu’au 1er novembre 2011 pour envoyer des contributions écrites. A partir de ces textes, le secrétariat de la conférence réalisera un projet (zero draft), qui fera l’objet d’une négociation intergouvernementale à partir de février 2012, puis sur place à Rio lors de la conférence, afin de parvenir à un texte final.

.

Selon l’AFP, cinq thèmes principaux émergent à ce stade pour la conférence : l’énergie avec l’idée du droit à un accès universel et plus d’efficacité énergétique, la sécurité alimentaire, une politique de développement durable pour les villes, l’exploitation durable des océans et les moyens d’instaurer plus de justice sociale dans le monde.

.

Brice Lalonde - Photo Paulo Filgueiras

Brice Lalonde - Photo Paulo Filgueiras

 

« Dans les négociations des Nations unies, on voit encore trop de pays qui se disent ‘Qu’est-ce que je peux tirer pour moi de cette négociation?’, sous-entendant ‘La planète peut attendre’ « , a souligné Brice Lalonde.

.

Le coordinateur de la conférence Rio+20 a conclu : « Aujourd’hui, la politique est à 80 % domestique, or la réalité du monde est à 80 % intergouvernementale ».

.

Cliquez ici pour consulter le site de la conférence.

.

A découvrir aussi, le portail d’Ecobase 21 sur Rio+20, et le site du Collectif Rio+20, coordonné par l’association 4D.

.

Pour en savoir plus sur ce petit déjeuner, lisez ici la dépêche de l’AFP reprise sur le site de la RTBF.

.

Une réponse à to “Brice Lalonde et la conférence Rio + 20 face aux journalistes des JNE”