Get Adobe Flash player

Dissolution de la rubrique Planète du « Monde » … dans l’économisme

Certains ont cru à la disparition de la rubrique Planète dans le quotidien Le Monde.

.

par Michel Sourrouille

.

La mèche fut allumée le 26 avril par le site Arrêt sur images : « Planète menacée au Monde : l’écologie victime de l’économie ? ». Le médiateur du Monde * donnait le 1er juin la parole aux lecteurs: « Auriez-vous subi des pressions vous incitant à stopper cette page sur les sujets liés à l’environnement et à l’écologie ? Je n’ose le croire… Ou pensez-vous, comme M. Sarkozy, que « l’environnement, ça commence à bien faire ? », « L’écologie est une nouvelle fois reléguée au rang des sujets annexes, banalisée, minimisée ».

.

La responsable du pôle Planète, Marie-Béatrice Baudet, répond aux inquiétudes : « L’essaimage de nos sujets au sein du journal est un pari qu’il nous faut relever, et ce alors que la crise économique éclipse la crise écologique. » La directrice du Monde, Natalie Nougayrède, précise la ligne éditoriale du quotidien : « Il n’y a et n’y aura aucune diminution du traitement des sujets environnementaux. Ni le contenu ni l’équipe Planète ne sont supprimés. Elle est amenée à écrire dans toutes les pages, notamment en France et dans le cahier « Eco & entreprise », où elle sera en première ligne pour le suivi du « green business ». Nos lecteurs peuvent du reste constater que la têtière « Planète » est préservée dans le quotidien. »

.

On ne s’étonne donc pas de voir le médiateur se féliciter du cahier Eco & entreprise qui est devenu quotidien. Nous avons vérifié et consulté l’intégralité des cahiers Eco&entreprise entre le 25 mai et le 5 juin, soit 10 numéros. Nous avons relevé seulement deux articles traitant d’écologie, sur la filière bio** et sur la filière bois***. Nous avons aussi relevé une simple dépêche AFP (Eco & entreprise du 2-3 juin) sur une thématique qui aurait dû faire place à un long article : « L’exploitation du gaz de schiste serait sans intérêt du point de vue de la politique énergétique allemande selon les experts du Conseil consultatif sur l’environnement. »

.

Il est même étonnant qu’Eco & entreprise ne donne aucune place à la Green Economy, pourtant célébrée par tous les grands rapports internationaux et forums onusiens depuis 2008, pourtant citée par madame Nougayrède comme « green business ». Les alternatives au modèle BAU (Business as usual) existent, les économistes écologistes existent, lire leur dernier livre sur la question : Vivement 2050 ! Programme pour une économie soutenable et désirable (éditions les Petits Matins).  Lire aussi La véritable richesse, une économie du temps retrouvé. Et pour les pragmatiques, on peut même signaler qu’il y a une manière écologique de faire des affaires ! Or impossible de savoir tout cela en lisant Le Monde

.

L’écologie est partout puisque toute activité d’une entreprise, utilisant nécessairement des ressources naturelles, dépend de la biosphère. Mais l’écologie n’a pas reçu sa véritable place dans les colonnes du Monde. La fin d’un espace dédié à la Planète a été une volonté sans doute délibérée de dissoudre les réalités profondes de notre environnement dans les petits événements conjoncturels qui rythment la vie des entreprises. Comme l’exprime Fabrice Nicolino, « Dans l’univers de madame Nougayrède, la crise écologique n’existe pas ». Terminons par un parallèle : un parti écologiste n’existe que parce que les partis dits de gouvernement ne prennent pas en charge les réalités écologiques. L’écologie existe, mais Le Monde ne lui donne pas la place qu’elle mérite.

.

* Le Monde du 1er juin 2013, Planète pour tous ! Mediateur.blog.lemonde. fr

** Eco & entreprise du 1er juin 2013, Le gouvernement veut donner un nouveau souffle à la filière bio.

*** Eco & entreprise du 4 juin 2013, Entre promesse d’emplois et craintes de pollution, une scierie divise le Morvan.

.

Les commentaires sont fermés.