Le casino climatique – risques, incertitudes et solutions économiques face à un monde en réchauffement par William Nordhaus

Lauréat du prix Nobel d’économie 2018, William Nordhaus, professeur de sciences économiques à l’université américaine Yale, nous montre dans ce livre très documenté qu’il n’est pas trop tard pour enrayer le changement climatique. De la taxe carbone (à laquelle l’auteur consacre de nombreuses pages) aux réglementations en passant par les subventions, sans oublier les investissements pour développer des technologies peu voraces en carbone, de multiples outils économiques peuvent être mobilisés pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre. Et cela pour un coût qui n’excèderait pas 1% du revenu mondial.

Le titre de cet ouvrage s’inspire d’une phrase du grand astrophysicien Stephen Hawking : « L’Univers est un casino géant où les dés sont jetés sans cesse ». Selon William Nordhaus, « nous entrons dans le Casino climatique. J’entends par là que la croissance économique produit, dans le système climatique et le système Terre, des changements non désirés mais dangereux (…). Mais nous venons juste d’entrer dans ce Casino climatique, et il n’est pas trop tard pour tourner les talons et en ressortir. »

Outre une analyse détaillée des mécanismes économiques à notre disposition pour faire face au bouleversement climatique, ce livre nous offre aussi un utile rappel des causes et des conséquences de la hausse des rejets de CO2 et des autres gaz à effet de serre. William Nordhaus pointe aussi les obstacles aux politiques de lutte contre le changement climatique : le nationalisme, le « court-termisme », l’esprit partisan et les intérêts économiques personnels. Son livre se termine cependant sur une note optimiste : il est encore temps d’agir et cela ne nous coûtera pas si cher que cela…


Éditions de Boeck Supérieur, 352 pages, 24,90 € – www.deboecksuperieur.com
Contact presse : Frédéric Foucaud. Tél.: 06 07 16 68 60 – frederic.foucaud@gmail.com
(Laurent Samuel)

CANARD SAUVAGE
Spécial 50 ans

ANNUAIRE 2019


Ils nous soutiennent
pour nos 50 ans