Le décès de Robert Clarke, grande figure du journalisme scientifique

Nos amis de l’AJSPI (Association des journalistes scientifiques de la presse d’information) nous ont appris ce matin une triste nouvelle : le décès de Robert Clarke, pionnier du journalisme scientifique en France.

par Laurent Samuel

Robert Clarke – photo AJSPI

Robert Clarke fut, notamment lorsqu’il était en poste au Matin de Paris à la fin des années 70, l’un des premiers journalistes scientifiques à publier des articles critiques sur le nucléaire et à ouvrir sa rubrique sciences aux sujets d’environnement. Les JNE saluent son parcours et adressent leurs condoléances à sa famille et à ses proches.  So long, Bob !

Voici le texte diffusé par l’AJSPI.

Co-fondateur de l’AJSPI dont il fut président en 1982, Robert Clarke est décédé le 13 octobre à l’âge de 97 ans.

Figure du journalisme scientifique, Robert a eu une carrière exceptionnelle en presse écrite : Parisien libéré, France Soir, Matin de Paris, Combat. Mais c’est son parcours à la télévision qui ont rendu célèbres ses fameuses moustaches : À la poursuite des étoiles et L’avenir du futur sur TF1. Espace , archéologie, biologie, physique… Aucune discipline n’échappait à ses analyses, critiques, reportages, toujours dans un esprit de totale liberté et de découverte de nouveaux horizons. Homme de plume, Robert a aussi été un écrivain fécond : parmi ses nombreux essais, Super cerveaux, Naissance de l’homme, Nouvelles énigmes de l’Univers témoignent d’une vision toujours en avance sur la marche de la science et ses enjeux sur la société.

Homme de conviction et d’amitiés, Robert faisait toujours partie du comité éditorial de Science Actualités, l’espace d’exposition dédié à l’actualité scientifique qu’il avait contribué à créer avec l’AJSPI dès la naissance de la Cité des sciences et de l’industrie.

L’AJSPI partage la peine de sa famille et de ses proches en ce moment de deuil.

A cela, il faut ajouter que

CANARD SAUVAGE
Spécial 50 ans

ANNUAIRE 2019


Ils nous soutiennent
pour nos 50 ans