Pas de plastique dans nos assiettes ! Des perturbateurs endocriniens à la cantine par l’association Cantine sans plastique France

A l’heure où les études scientifiques se multiplient sur les conséquences néfastes des plastiques sur la santé humaine, la faune et la flore, il n’est pas trop tard pour recommander la lecture de ce livre paru en septembre 2018. La préface, signée par Ana Soto (professeure de biologie moléculaire à l’université Tufts de Boston, découvreuse des liens entre cancer et perturbateurs endocriniens, notamment le Bisphénol A) et Jane Muncke (directrice générale de la fondation Food Packaging Forum), pose la question : « pourquoi les enfants devraient-ils être exposés, notamment aux perturbateurs endocriniens, au moment où leur corps est le plus vulnérable ? ».

Les auteurs se penchent ensuite avec force détails sur les menus et les modes de cuisson (trop souvent sous barquettes plastiques) de nos cantines, avant de réaliser un point très précis sur l’impact sanitaire des plastiques. Ils dénoncent aussi les « mythes du recyclage » et la « fabrique du doute » visant à minorer le problème. Ce livre se termine par un chapitre donnant des conseils pratiques pour intervenir auprès des conseils d’écoles et des élus, lancer des pétitions, organiser des réunions publiques… En conclusion, il nous appelle à  ne pas attendre que la loi change pour transformer nos comportements.

Se définissant comme une « lanceuse d’alerte », l’association Cantine sans plastique France réunit des collectifs mobilisés sur cette question, avec le soutien de parents d’élèves et ds fédérations de parents d’élèves. Créée en février 2018, elle informe, sensibilise et agit sur les usages des plastiques à la cantine.


Éditions du Détour, 192 pages, 17 € – editionsdudetour.com
Contact presse : Antoine Bertrand. Tél.: 06 24 30 29 07 – antoinebertrand1@gmail.com
(Laurent Samuel)

ANNUAIRE 2019
Spécial 50 ans


Ils nous soutiennent
pour nos 50 ans