Agir sans attendre – notre plan pour le climat par Alain Grandjean. Préface de Nicolas Hulot

Ce petit livre plaide avec conviction pour un vaste plan européen pour sauver le climat en investissant massivement (de 55 à 85 milliards d’euros annuels) dans les économies d’énergie et les énergies renouvelables. Avec deux urgences absolues : les transports durables et la rénovation des logements. Selon l’auteur, président de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme (FNH), point n’est besoin pour cela de « sortir des traités » qui régissent l’Union européenne. En effet, la règle des 3% de déficit et des 60 % de dette, si elle trouve son origine dans les traités, est inscrite dans des règlements qui sont amendables par décision conjointe du Conseil et du Parlement européen, sans qu’il y ait besoin pour cela de l’unanimité des Etats membres. Au niveau français, Alain Grandjean lance une proposition iconoclaste : installer le ministère de la Transition écologique et solidaire à Bercy, et lui subordonner la direction du Budget. Pour lui, « il est temps de bousculer les dogmes budgétaires pour préserver l’essentiel », à savoir le climat et la biosphère, et sortir des diktats politiques fondés sur le court-termisme et la priorité donnée aux « contraintes » économiques. Un défi à relever en premier lieu par le nouveau Parlement européen puisque beaucoup des listes en présence (en France et ailleurs) avaient inscrit à leur programme le lancement d’un ambitieux « plan climat », proche le plus souvent de celui proposé par Alain Grandjean et son équipe : Kevin Puisieux (ancien conseiller politique au Parlement européen et responsable économie et finance de la FNH) et Marion Cohen (experte associée de la FNH).

.
Éditions les Liens qui libèrent, 112 pages, 10 € – www.editionslesliensquiliberent.fr
Contact presse: Anne Vaudoyer. Tél.: 01 42 77 18 04 – anne@anneetarnaud.com
Contact presse FNH : Manuela Lorand. Tél.:  06 98 45 46 91 – m.lorand@fnh.org
(Laurent Samuel)

ANNUAIRE 2019
Spécial 50 ans


Ils nous soutiennent
pour nos 50 ans