Hommage à Louis Bériot, grand pionnier du journalisme d’environnement en France

Les JNE saluent la mémoire de Louis Bériot, mort le 15 avril dernier. Ce grand pionnier du journalisme d’environnement en France avait créé en 1971 avec Michel Péricard la célèbre émission La France défigurée, diffusée sur la 1ère chaîne de l’ORTF, puis sur TF1.

par Laurent Samuel

Louis Bériot

Né en 1939, Louis Bériot fut notamment reporter à la RTF, chef de service à France Soir, rédacteur en chef à France Inter, directeur de la rédaction d’Antenne 2, où il avait lancé le Téléthon. Il avait aussi publié de nombreux livres, dont Ces animaux qu’on assassine, aux éditions du Cherche-Midi.

Très tôt passionné par l’environnement, il avait fondé au milieu des années 70 l’association Espaces pour Demain, et été l’un des initiateurs en 1979 du Comité d’action pour le solaire, qui avait organisé un « Jour du Soleil », avant de faire partie du Comité 21.

Louis Bériot n’avait jamais fait partie des JNE (personne n’est parfait !), mais était l’un des fondateurs dans les années 1970 d’une association des journalistes de l’environnement (sans rapport avec l’actuelle AJE).

Apprécié pour sa gentillesse et son professionnalisme, Louis Bériot avait tenu à rédiger lui-même son avis de décès : « Salut la compagnie! Je pars sans regrets, heureux de la vie riche, exaltante et passionnante qui m’a été offerte; insatiable curieux du voyage qui s’ouvre à moi. Comme disait Chateaubriand: «Il faut finir tôt ou tard». Ne vous inquiétez pas, ne me pleurez pas. Riez, aimez et vivez à ma santé.»

Les JNE adressent leurs condoléances à sa famille et à ses proches.

 

ANNUAIRE 2019
Spécial 50 ans


Ils nous soutiennent
pour nos 50 ans