« Le monde, les médias et moi » en avant-première parisienne à l’Unesco

Le 28 mars dernier, quelque 1000 personnes se pressaient dans une grande salle du Palais de l’Unesco pour la première projection parisienne (à guichets fermés) du film d’Anne-Sophie Novel, Le monde, les médias et moi.

par Laurent Samuel

Résolument écrit et réalisé à la première personne, ce documentaire part d’un constat largement partagé (prolifération des fake news, infobésité, défiance à l’égard des journalistes et de l’information en général, etc.). Pour mettre ces phénomènes en perspective, Anne-Sophie Novel nous fait rencontrer des analystes et journalistes portant un regard critique sur l’évolution actuelle des médias. Mention spéciale pour Stéphane Paoli, grand ancien de France Inter, avec sa figurine d’un des Dupont(d) d’Hergé toujours prête à tomber, symbole de médias en équilibre instable, entre un ancien modèle dépassé (celui de la presse traditionnelle) et un nouveau modèle à la recherche de ses marques et de sa viabilité économique, sur un « trapèze » selon la forte expression d’Eric Fottorino, rédacteur en chef du 1 et du tout récent Zadig, deux rares expériences originales de presse différente de ces dernières années.

Ce film très tonique décortique aussi des exemples positifs à travers le monde, comme celui du Guardian, quotidien britannique qui a fait le choix de la qualité et des enquêtes et propose avec succès à chaque internaute de payer la somme de son choix pour se financer. Anne-Sophie Novel s’attarde un peu trop longuement sur l’aventure de l’Edbo, hebdomadaire se voulant novateur auquel elle avait participé, et qui avait été plombé par des révélations non étayées sur de prétendues agressions sexuelles dont Nicolas Hulot aurait été l’auteur.

Résolument tourné vers les solutions, ce documentaire passe un peu vite à notre goût sur les facteurs multiples (poids des actionnaires et des lobbys, manipulations sur les réseaux sociaux, idées préconçues des rédacteurs en chef, manque de moyens…) qui empêchent la presse d’être libre. En tout cas, Le monde, les médias et moi est un film idéal pour lancer et nourrir le débat, comme l’a prouvé la riche discussion qui a suivi la projection à l’Unesco, rassemblant Fabrice Arfi (Médiapart), Elise Lucet (France 2), Cyril Dion (écrivain et réalisateur) et Jasmina Šopova (rédactrice en chef du Courrier de l’UNESCO).

Voici deux extraits vidéo de ce film.

 

Pour vous informer sur les différentes manières de voir le film ou organiser une projection, cliquez ici…

Un film documentaire écrit par Anne-Sophie Novel, co-réalisé avec Flo Laval.
Produit par Les Films d’un Jour, en coproduction avec Place To B, avec la participation de DOCS TV.
Avec le soutien du CNC et des contributeurs KissKissBankBank.

Cliquez ici pour découvrir le site du film.

ANNUAIRE 2019
Spécial 50 ans


Ils nous soutiennent
pour nos 50 ans