Acheter bio ? A qui faire confiance par Frédéric Denhez (JNE)

En ces temps de défiance généralisée, y compris vis-à-vis de notre alimentation, ce livre vient à point nommé. Car le bio, même paré de toutes les vertus, n’échappe pas à nos interrogations : ce qu’on nous vend sous cette étiquette, en particulier dans la grande distribution, mérite-t-il vraiment qu’on paie nos aliments plus cher ? Pour Frédéric Denhez, chroniqueur de l’émission CO2 Mon Amour de Denis Cheissoux sur France Inter, le bio n’est pas une solution miracle, surtout quand il s’agit de fruits et légumes importés dont le bilan carbone est désastreux. L’essentiel est de développer les circuits courts, les AMAP, les coopératives, les cantines ravitaillées en produits de la région. Un secteur en plein bourgeonnement comme l’auteur l’a constaté au cours de son enquête qui l’a mené un peu partout en France. 

Au passage, notre journaliste scientifique décoche ses flèches contre les pratiques de l’agro-industrie et de la grande distribution, mais aussi contre les partisans de la biodynamie (cette « bio qui regarde l’horoscope »), les vegans opposés à l’élevage, les zélotes de l’antigluten ou encore Pierre Rabhi et ses disciples, dont le concept de « permaculture » est, aux yeux de Denhez, vide de sens. Bref, ce livre ne plaira pas à tout le monde. Son mérite est en tout cas de nous montrer que loin des modes et des boutiques bio chic des grandes villes, les expériences foisonnent pour nous libérer des affres de l’agriculture intensive, de l’industrie agro-alimentaire et des hypermarchés.


Éditions Albin Michel, 256 pages, 18 € – www.albin-michel.fr
Contact presse : Agnès Olivo. Tél.: 01 42 79 10 03 – agnes.olivo@albin-michel.fr
(Laurent Samuel)

ANNUAIRE 2019
Spécial 50 ans


Ils nous soutiennent
pour nos 50 ans