On ne naît pas écolo, on le devient par Michel Sourrouille (JNE)

« D’après moi, un écologiste ‘en devenir’ se doit de montrer son cheminement personnel », affirme Michel Sourrouille dans son introduction. Ainsi, tout au long de ce livre, il aborde différents thèmes de réflexion à partir de son expérience personnelle. Ce n’est pas un exercice d’égocentrisme mais bien plutôt de modestie car l’auteur n’hésite pas à épingler ses contradictions et à se remettre en question montrant ainsi que, parfois, on titube, que souvent on tâtonne et que toujours, il faut chercher pour avancer. Le livre est très érudit, plein de citations toujours appropriées : Michel est un grand lecteur.

La présentation est originale puisque les différents thèmes sont déclinés de A jusqu’à Z. Sous chaque mot, une base line qui en dit long. Exemples : Chasse – activité dénaturé par des chasseurs motorisés ; Écologiste en devenir – notre avenir commun ; Électricité – les inconvénients d’un avantage ; Futur – il sera à l’image de notre passé ; Militantisme – une construction de soi qui ne va pas de soi ; Portable – suis-je le seul à ne pas en avoir ; et bien sûr Sourrouille Michel – matricule 1.47.11.33.063, et cætera.

Lorsqu’on arrive au bout du livre, on a l’impression d’avoir passer un moment avec un ami et d’avoir un peu refait le monde. De fait, Michel Sourrouille, qui n’hésite pas à dire ce qu’il pense réellement au risque de choquer, nous amène à nous regarder dans le miroir et à nous interroger nous-même, sur notre propre parcours, nos propres contradictions, et vers là, où on veut aller avec la même sincérité.


Éditions Sang de la Terre, 192 pages, 16 € – www.sangdelaterre.fr
Contact : 01 77 13 03 77
(Danièle Boone)

CANARD SAUVAGE
Spécial 50 ans

ANNUAIRE 2019


Ils nous soutiennent
pour nos 50 ans