Les JNE à la rencontre d’ID, nouveau média de solutions

Nouveau venu dans le paysage médiatique, ID – pour Info Durable – propose de l’info-action autour du développement durable avec un scope quasi généraliste, du sport à la culture, en passant par le social et la santé.

.

par Anne-Claire Poirier

.

Valère Corréard

ID fait feu de tous formats pour faire passer le message avec l’ambition de nous rendre #TousActeurs. Plusieurs membres des JNE participent déjà à l’aventure – dont Allain Bougrain-Dubourg et Jean-Luc Fessard qui ont chacun une rubrique hebdomadaire. Valère Corréard, chroniqueur de solutions à France Inter (Social Lab) et directeur d’ID, nous en dit plus.

JNE : Quand et comment l’idée d’un nouveau média dédié au développement durable est-elle née ?

Valère Corréard : L’idée est née, il y a presque un an, de ma rencontre avec un entrepreneur, Bob Kneip, fondateur du groupe luxembourgeois Kneip (spécialisé dans le traitement d’informations financières) et président de l’agence de presse la Cote Bleue, installée à Paris. En discutant de la façon dont évolue la société, nous avons commencé à imaginé un nouveau média de solutions. L’idée est d’être exigeant, accessible, ancré dans les sujets du quotidien et d’encourager la mouvance #TousActeurs.

JNE : Plusieurs journaux – dont certains n’ont pas survécu – ont déjà axé leur ligne éditoriale autour de l’écologie. En quoi êtes-vous différents ?

Valère Corréard : Notre principale singularité est d’être un levier pour l’action citoyenne. Non seulement, l’internaute peut agir sur le contenu en ligne (agenda participatif, sondages, etc.), mais surtout, chaque information publiée est prolongée par une proposition d’action en lien avec le contenu. Plusieurs organes de la finance responsable et du financement participatif se sont engagés dans le projet et leurs propositions d’action sont présentées à la fin de chaque module. Après avoir lu une information qui interpelle, le lecteur aura donc la possibilité d’investir dans une start-up innovante ou de prêter à un projet d’énergie renouvelable, etc.

Pour l’instant, nous proposons un engagement principalement financier, mais il permet de couvrir un champ assez large en termes d’impact. Toutes les solutions sont évidemment labellisées en amont : Finansol, ISR ou Croissance verte, par exemple…

En outre, pour illustrer concrètement la portée de certaines actions, nous avons aussi une série de reportages en mode gonzo autour de la famille ID. C’est une famille volontaire, recrutée sur les réseaux sociaux, qui essaie chaque mois un nouveau défi pour faire la transition écologique devant nos caméras. Par exemple, ils viennent d’essayer le 100 % bio sans exploser le budget et tenterons bientôt les cadeaux de Noël responsables.

JNE : Quel est votre modèle économique ?

Valère Corréard : Info Durable est détenu à 100 % par Cote Bleue/Kneip, qui finance le travail de la rédaction. En outre, nos partenaires de la finance durable doivent payer pour voir apparaître leur solutions sur le site. Enfin, il y aura des campagnes de pub sur les parties gratuites du site et des espaces premium dont l’accès sera payant. Pour l’instant, on ne cherche pas la rentabilité mais simplement ne pas perdre trop d’argent. C’est intéressant d’avoir une force de frappe pareille.

JNE :  Qui compose la rédaction ? Cherchez-vous des collaborateurs ?

Valère Corréard : Un peu plus de 30 journalistes gravitent autour d’ID, dont une moitié de façon régulière voire permanente, tandis qu’une autre apportera des collaborations plus ponctuelles. Nous sommes toujours preneurs de bonnes idées. Nous avons notamment la volonté de couvrir tous les coins de la France, de voir des initiatives qui marchent, du local. L’idée aussi, c’est d’utiliser à chaque fois le format le plus approprié au contenu donc toutes les compétences sont les bienvenues.

.

Pour contacter Valère Corréard : valere.correard@lacotebleue.fr

.

Propos recueillis par Anne-Claire Poirier

.

.


.

CANARD SAUVAGE
Spécial 50 ans

ANNUAIRE 2019


Ils nous soutiennent
pour nos 50 ans