Célébration de la beauté. Écologie profonde : la Femme, la Nature, l’Art et la Spiritualité par Roland de Miller (JNE)

La Beauté peut-elle sauver le monde ?

Dans ce livre-testament, Roland de Miller nous invite à un approfondissement des dimensions culturelles et philosophiques de l’engagement écologique. Spécialiste de la pensée écologiste, l’auteur est aussi l’un des (rares) précurseurs français de l’écologie profonde, dans la lignée de la pensée d’Aldo Leopold ou d’Arne Naess, prônant une expérience intime et sensorielle avec la nature. Son approche inédite de l’écologie profonde est fondée sur la révélation des qualités thérapeutiques et métaphysiques de la Beauté. « Le sens de la Beauté développe le sens du sacré et de la révérence à la nature parce qu’elle est un langage universel en rapport intime avec le divin », souligne Roland de Miller. La Beauté permet de relier l’immanence et la transcendance, stimule l’action et accompagne la contemplation, double polarité que l’on retrouve souvent chez les écologistes en quête de sens… Et il y a urgence car en dégradant les esprits et la terre simultanément, le système technocratique et patriarcal est en passe de gagner le combat. L’auteur appelle à une mutation des valeurs, et en particulier à une réévaluation du principe féminin. « Le changement de société viendra des femmes et du respect du principe féminin », affirme cet éternel amoureux des femmes et de la volupté sensuelle de la vie.

Mais ne nous méprenons pas : derrière cet appel à l’émerveillement d’une écologie sensuelle, il y a aussi un message d’alerte adressé en partie… aux écologistes eux –mêmes : « il faut enraciner le combat au niveau culturel et des ressources spirituelles » rappelle Roland de Miller.

Original sur le fond, l’ouvrage l’est également sur la forme. Construit en deux symphonies, il propose des réflexions sur le sens de la Beauté, la Femme et la Nature, ou nourrit une réflexion historique sur le sentiment de nature, l’un de ses thèmes de prédilection. La seconde symphonie, en mode mineur, nous invite à le suivre à Findhorn (en Grande-Bretagne, un lieu alliant écologie pratique et spiritualité), à New York ou dans les forêts profondes des « gardiens de la terre »…

Un livre déclencheur d’émotions qui dessille les paupières et affûte le regard car «Il faut toujours garder les deux yeux ouverts, un œil ouvert sur la misère du monde pour la combattre et un œil ouvert sur sa beauté ineffable pour rendre grâce ». (L’Abbé Pierre).


Éditions Sang de la terre, 607 pages, 24 € – www.sangdelaterre.fr
Contact presse : Katia Kaloun. Tél.: 01 77 13 03 77 – katia.kaloun@ellebore.fr
(Pascale d’Erm)

ANNUAIRE 2019
Spécial 50 ans


Ils nous soutiennent
pour nos 50 ans