Retrouver le lien à la nature

La nature ne s’apprend réellement que si elle se vit. C’est en faisant ce constat que Frédéric Plénard (JNE), enseignant de sciences de la vie et de la terre en Nouvelle Aquitaine, a décidé de lancer le projet Le grand secret du lien (lire ici l’article de Nathalie Tordjman).

.

par Marie Arnould

.

Photo Jean-Jacques RAYNAL (JNE)

« Permettre à des enfants de monter dans les arbres, d’aller dans les rivières, de courir après les papillons… c’est indispensable, surtout en ces temps où ils sont rivés aux écrans, parfois 8 heures par jour ! » explique-t-il. Durant l’année 2017-2018, 50 enfants et jeunes de cinq régions différentes – Grand Est, Nouvelle Aquitaine, Centre Val-de-Loire, Normandie et Auvergne Rhône-Alpes – vont effectuer des séjours de 2 à 10 jours en immersion dans la nature, afin de vivre une vraie rencontre, sensible, avec la nature, « afin de les amener progressivement à retrouver la conscience de leur appartenance à la Terre ».

.

Emmenés par des guides et des passeurs de nature, les enfants seront également suivis par des scientifiques, pour voir comment cette immersion dans la nature impacte leur relation avec eux-mêmes, avec les autres et avec leur environnement. Le projet est parrainé par cinq sages – Pierre Rabhi, philosophe agroécologiste, Vincent Munier (JNE), photographe nature, Philippe Meirieu, spécialiste de l’éducation, Emmanuelle Grundmann (JNE), spécialiste des grands singes et Françoise Serre-Collet, du Muséum d’histoire naturelle – qui vont demander aux jeunes de chercher « le grand secret du lien » qui a été perdu dans notre relation à la nature. Investis de cette « quête », les cinq groupes devront tenter de retrouver ce secret et d’illustrer leur réponse par un petit film qu’ils réaliseront au fil de l’année.

.

Déjà auteur d’un documentaire, Le lien, sur un groupe d’enfants en immersion dans la nature pendant dix jours, Frédéric Plénard réalisera un film sur cette belle aventure humaine. Le projet, financé notamment par la fondation Nature & Découvertes et soutenu par de nombreuses structures d’éducation à l’environnement, vient de lancer une opération de financement participatif, qui vise à collecter 20 000 €. En ces temps où les enfants et les jeunes sont de plus en plus déconnectés de la nature, on ne peut qu’inciter à y participer !

.

Cliquez ici pour participer à ce financement participatif !

.

Marie Arnould est rédactrice en chef de la revue Les 4 Saisons du jardin bio. Son article a aussi été publié ici sur le site Terre Vivante.

.

.


.

ANNUAIRE 2019
Spécial 50 ans


Ils nous soutiennent
pour nos 50 ans