Isana : l’Amérique latine vient jusqu’à nos estomacs

Les JNE ont tenu leur déjeuner mensuel de mars 2017 (réservé aux adhérents de l’association) au restaurant Isana, près de l’église Notre-Dame-de-Lorette à Paris.

.

par Jane Hervé

.

Il a de la suite dans les idées, Jean-René Chassignol. Il a vécu en Espagne, a sympathisé avec une Colombienne, puis a décidé ni plus ni moins d’ouvrir à Paris un restaurant version latino. Il a mis 8 ans pour y parvenir à ses fins. Pour se préparer, il a pérégriné 5 mois au Pérou, au Mexique * et bien sûr en Colombie. Il a ensuite trouvé un espace propice aux côtés de la pâtisserie Bourdaloue, face au mur de l’église Notre-Dame-de-Lorette (sans lorettes !).

.

Dans un lieu conçu par un architecte d’intérieur, le plafond ocre s’harmonise avec un mobilier de teintes discrètes jaunes, vertes, bleues qui côtoie un attrayant comptoir de bois. Derrière ce dernier trône un beau cactus-cierge, tandis que quelques mini-cactus ou plantes exotiques sont suspendus dans des jardinières murales.

.

Ambiance claire et apaisante pour une clientèle jeune et souriante, déjà conquise après quinze jours d’ouverture. Ici, on sert des bols de ceviches avec du poisson cru, de la coriandre, du céleri, du maïs (13 €), des cakes au chocolat-piment et à la banane, des boissons locales (mate, hibiscus…). Celles-ci sont préparées à base de fruits et de plantes du Pérou (dont un cocktail avec du lait de coco et du citron vert). Chaque bouteille de Lemon au citron vert finance un « projet de développement agricole ». Les plantes sont issues de récoltes « sauvages » (dont la mûre récoltée dans les Andes) d’évidence sans pesticides. Le café colombien est préparé par une barista – alias barman ou ici barwoman servant cafés ou boissons alcoolisées – à partir de moutures du commerce équitable.

.

Des logos informent nos intestins et nos esprits ( !) pour les plats végétariens (une pomme), sans gluten (maïs) ou sans lactose. La charte Isana, affichée dès l’entrée, annonce des « ingrédients de qualité ». Le poisson cru vient actuellement d’un mareyeur français de Boulogne. La viande est sans antibiotiques et le cochon est de race Patte Noire. La démarche générale se veut éco-responsable (emballages, etc.)

.
Le restaurant Isana, avec ses 22 places assises, propose aussi de la vente à emporter. Il est ouvert du lundi au vendredi de 12 h à 14 h 30 et prépare d’ores et déjà une « stratégie afterwork » pour le jeudi et vendredi et même …un brunch du week-end. Patience donc.

.

* Ses plats fraîcheur de l’Altiplano, ceviche classique ou nikkei, sont d’inspiration péruvienne. Ses greens carnitas (cochon patte noire) ou son barbacao de boeuf braisé sont d’origine mexicaine. Seules ses empanadas sont dans une version d’Argentine, pays où le fondateur Jean-René ne s’est pas encore rendu.

.

Isana
7 rue Bourdaloue
Paris 75009
Tel 01 42 45 18 72.
www.isanaparis.com

.

.


.

ANNUAIRE 2019
Spécial 50 ans


Ils nous soutiennent
pour nos 50 ans