La destruction des terres en Ile-de-France

En Ile-de-France, où l’on prône cultures et maraîchages de proximité, deux projets destructeurs de terrains agricoles sont en voie de réalisation : le Plateau de Saclay et EuropaCity.

.

par Annick et Serge Mouraret

.

En France, 60.000 à 80.000 hectares sont imperméabilisés chaque année, les deux tiers par des lotissements et des zones d’activités suburbaines. En Ile-de-France, où l’on prône cultures et maraîchages de proximité, pour favoriser les circuits courts et réduire les transports, au moins deux grandes « hérésies »sont en voie de réalisation, à coups de milliards… et de destruction de terrains agricoles.

.

Le Plateau de Saclay (Essonne/Yvelines)
Cela s’appelle un cluster, le regroupement sur 400 ha de terres agricoles de 20 % des pôles scientifiques français, dont l’ Ecole d’Agriculture de Grignon (patrimoine national) déplacée mais avec très peu de terrains (ses labos venaient d’être refaits il y a moins de 10 ans !). Il y a aussi les énormes bâtiments-boules de verre d’EDF et globalement beaucoup de béton qui n’incitera pas aux festivités les étudiants et têtes chercheuses. Un campus à 5 milliards d’euros prévu pour 30.000 personnes. Un métro aérien (3 milliards) à 500 m du CEA (périmètre dit protégé), 18 mètres au-dessus des champs, devrait desservir le plateau, le golf, le stade de rugby…

.

Environ 70 % des terrassements et constructions sont en cours, déplaçant une terre alluvionnaire vieille de plusieurs millions d’années, de qualité agricole exceptionnelle. On fait des buttes, des bassins, des rigoles (rus) pour écouler les eaux… Difficile de freiner, de stopper cette folie contestable de 4 ou 5 personnes décisionnaires, sans concertation citoyenne, singeant la Silicon Valley : pourquoi ? Les enquêtes ont été saucissonnées, empêchant d’avoir une vue d’ensemble, ce qui est en contradiction avec les normes européennes. Il ne reste plus qu’à pétitionner à Bruxelles, à demander un moratoire. Le mal est fait et tant pis pour les patates, la pollution, les encombrements… et nos milliards.

.
Il ne reste plus que 2700 ha cultivés, mais des maires sont prêts à « vendre » encore 50 ha en vue de l’hypothétique Exposition Universelle de 2025. C’est devenu une vaste opération immobilière : des champs vendus environ 1 euro le m², revendus 400 euros lorsque le terrain est viabilisé et 2500/3000 euros lorsque transformés en bureaux. Espérons au moins que le métro ne se fera pas, qu’il n’y aura pas d’intempéries exceptionnelles ni de catastrophes. Qui y pense ?

.
Informations et pétition sur : https://saclaycitoyen.jimdo.com

.

EuropaCity

Manifestation contre le projet EuropaCity – photo les Verts Bagnolet

Ce n’est pas non plus un projet nouveau : le triangle de Gonesse, près de Roissy, un grand complexe commercial et ludique, qui nécessite aussi l’expropriation d’agriculteurs.

.
Pour EuropaCity, tout n’est pas figé. Avec 80 % d’opposition au projet, espérons que de recours en recours les blés pousseront toujours et que les gens se lasseront d’espaces de loisirs démesurés, en concurrence avec d’autres d’ailleurs.

.

Informations sur le site de France Nature Environnement Ile-de-France et dans sa revue Liaison. liaison@fne-idf.fr

.

.


.

CANARD SAUVAGE
Spécial 50 ans

ANNUAIRE 2019


Ils nous soutiennent
pour nos 50 ans