Niger et Loire, fleuves de vie

Catherine et Bernard Desjeux (JNE) se sont pris de passions pour des fleuves et les régions qu’ils traversent. Le Niger et la Loire sont aucun doute ceux qu’ils fréquentent depuis le plus longtemps. Ils exposent une série de diptyques qui montrent que la vie le long des deux fleuves est finalement souvent identiques. Une bien belle expo.

par Danièle Boone

 

desjeux

Un pêcheur au Bec d’Allier (Cher) et un pêcheur sur le Niger © Catherine et Bernard Desjeux

Catherine et Bernard Desjeux sont des inconditionnels du fleuve Niger et de la Loire, alors il semble tout à fait logique qu’un jour leur soit venue l’idée de confronter des scènes de vie de l’un et de l’autre car les hommes de fleuves se ressemblent tous, les bateaux à fond plats et à voiles, aussi. Parfois ils s’éloignent de la rive pour confronter des monuments. Le château de Chambord en face à face avec la mosquée de Djenné. A première vue, c’est osé et pourtant c’est la même architecture imposante d’un pouvoir, qu’il soit royal ou religieux. Côté flore, les habitants des fleuves se trouvent confrontés aux mêmes problèmes des plantes invasives, la jussie chez nous, la salade d’eau là-bas. Lorsque les photographes s’intéressent à la faune, la correspondance est encore plus flagrante quand il s’agit de la même aigrette, l’une est en terre de nidification, l’autre d’hivernage !

 

Centre céramique contemporaine de La Borne à Henrichemont (Cher), jusqu’au 24 novembre.

.


.