La disparition de Christian Jouanin, grande figure de la protection de la nature en France

Les JNE ont appris avec tristesse la disparition de Christian Jouanin, grande figure de la protection de la nature en France. Ils adressent leurs condoléances à sa famille et à ses proches.

 

Voici le communiqué de la Société nationale de protection de la nature, dont il était l’un des piliers.

 

Communiqué de presse du 13 novembre 2014

 

Disparition de Monsieur Christian Jouanin, Président d’honneur de la Société nationale de protection de la nature (SNPN)

 

C’est avec beaucoup d’émotion et de tristesse que la Société nationale de protection de la nature (SNPN) a appris la disparition de Monsieur Christian Jouanin, président d’honneur de l’association, décédé à 89 ans, le 8 novembre 2014.

 

Christian Jouanin était pharmacien, mais pour nous il était surtout un éminent naturaliste et en premier lieu un ornithologiste de renom. A l’âge de 15 ans, il commença à travailler pour le Muséum national d’histoire naturelle et fut formé par le Pr Jacques Berlioz qui dirigeait alors le Laboratoire d’Ornithologie. Si, grâce à ce dernier, il devint l’un des spécialistes mondiaux des colibris, il s’intéressa tout aussi passionnément aux oiseaux de mer. Il décrivit plusieurs espèces nouvelles (notamment dans les Mascareignes, qu’il affectionnait particulièrement) : le Pétrel de Jouanin, le Francolin de Somalie, le Héron Blanc du Banc d’Arguin…

 

Avec Francis Roux, Jean-Louis Mougin (et parfois le Pr Théodore Monod), il mena des travaux à long terme sur la biologie de la reproduction et la démographie des populations de Puffin cendré dans les Iles Salvages.

 

Il s’intéressa activement aux zones humides et à leur avifaune, et lança avec Michel-Hervé Julien les premiers inventaires des héronnières en France et le suivi de leurs populations. En 1965, il participa au Projet MAR qui aboutit à la Convention de Ramsar en faveur des zones humides. Dans ce cadre, on lui confia la direction du Bureau MAR.

 

Il devint à ce moment administrateur de la Société nationale de protection de la nature. De 1967 à 2011, Christian Jouanin fut successivement secrétaire général, président et vice-président de la SNPN. Durant toute cette période il assura les fonctions de directeur de la revue Le Courrier de la Nature. Après le décès du Pr François Bourlière, en 1993, il collabora étroitement avec le Pr Christian Erard à la rédaction de la Revue d’Ecologie – La Terre et la Vie.

 

Christian Jouanin s’impliqua dans bien d’autres associations naturalistes ou de conservation de la nature : le Congrès ornithologique international, dès 1954 ; la Société ornithologique de France, dont il fut président ; la Ligue pour la protection des Oiseaux, dont il fut administrateur ; la Fédération française des sociétés de la nature (France nature environnement) dont il fut un des membres fondateurs ; l’Union internationale pour la conservation de la nature, dont il fut le vice-président…

 

D’autres associations ou institutions mobilisèrent son énergie : l’Académie de pharmacie dont il fut vice-président, la Société des amis de Malmaison… Il était aussi un excellent botaniste et il pratiquait à la perfection la langue française.

 

Christian Jouanin fut le digne héritier des grands savants naturalistes tels qu’Isidore Geoffroy Saint-Hilaire, fondateur de notre association. Ses qualités et compétences lui valurent une notoriété internationale, malgré sa modestie et sa discrétion qui n’avaient d’égales que son extrême courtoisie et sa grande humanité.

 

Les membres du Conseil d’administration, les permanents et les membres de la SNPN saluent la mémoire de Monsieur Christian Jouanin et présentent à ses filles, Nancy et Daphné, ainsi qu’à l’ensemble de sa famille leurs amicales condoléances.

 

Société nationale de protection de la nature (SNPN)
9 rue Cels, 75014 Paris
Tel : 01.43.20.15.39 – www.snpn.com

 

ANNUAIRE 2019
Spécial 50 ans


Ils nous soutiennent
pour nos 50 ans