France : côtes d’alerte

Contrairement à ce que peut laisser croire son titre, France : côtes d’alerte, ce documentaire de la série Sale Temps pour la Planète, diffusé le 29 juillet 2013 à 20 h 40 sur France 5, n’est pas consacré aux menaces sur le littoral, mais aux risques d’inondation, non seulement sur les côtes, mais aussi et surtout à proximité des rivières.

.

par Laurent Samuel

.

Ce  « 52 minutes » réalisé par Morad Aïd Habbouche et Charlotte Tortat nous conduit d’abord à Rebouillon, village du Var, dont l’accès routier a été interdit car trop de touristes venaient « admirer » les dégâts causés par les inondations dramatiques de 2010. Suivent d’autres séquences instructives, notamment au Pradet, toujours dans le Var, où des immeubles viennent d’être construits sur une zone inondable, ou à la Faute-sur-Mer (Vendée), où, trois ans après la tempête Xynthia, presque aucune des digues prévues n’a été édifiée.

.

Comme le constate ce documentaire, le risque d’inondation concerne 19 000 communes, soit plus d’1 sur 2, et pas moins de 18 millions de personnes vivent en zone inondable. Mais il n’est pas envisageable de les faire déménager, et les politiques de prévention et d’alerte restent dramatiquement insuffisantes.

.

France : côtes d’alerte se termine malgré tout avec un exemple positif, celui de Vaison-la-Romaine, commune touchée par une dramatique crue en 1992, où la municipalité a mis en place un système d’alerte téléphonique automatique et des exercices d’évacuation régulier, en particulier dans les écoles. L’occasion d’inculquer aux tout petits une culture du risque qui fait presque partout tragiquement défaut…

.