Bilan du colloque « l’animal sentinelle de la violence faite aux enfants »

Un débat de grande importance s’ouvre actuellement dans notre pays sur un sujet méconnu, qui pourrait éviter des drames humains.

 .

par Marc Giraud

.

5da5ffecb7a26b54c94aeeee74f17aaeQui bat son chien bat les siens ! Outre le professeur Hubert Montagner, étaient notamment présents à ce colloque, qui se tenait à Aix-en-Provence le 15 mars 2013, des juristes, des psychologues, des vétérinaires, la police, des référents de la prévention de la délinquance (CLSPD) pour se pencher sur l’éventuelle prise en compte des maltraitances animales. Il serait intéressant de profiter de ce colloque pour rebondir sur ce sujet si important et si méconnu, qui pourrait sauver des enfants.

.

Pourtant, un lien indiscutable a été établi entre les brutalités commises envers les animaux et envers les humains. Un réseau global de signalements des maltraitances pourrait sauver des enfants. Mais aujourd’hui, aucune structure ne les centralise.

.

La sénatrice Sophie Joissains était tant captivée qu’elle en a oublié ses rendez-vous ! Madame Joissains est d’accord pour créer un comité de réflexion pluridisciplinaire sur le sujet.

.

Les références ne manquent pas. M. Richard Tremblay, criminologue au Québec, a littéralement renversé la façon d’envisager l’agressivité humaine. Le chercheur est à l’origine d’une véritable école du développement social de l’enfant, aujourd’hui reconnue à l’échelle internationale. Il affirme : « Il est effectivement clair que la violence faite aux animaux non humain et humain est associée. Éduquer les enfants à ne pas violenter les animaux est fort probablement un bon moyen de leur apprendre le respect de leurs semblables […] L’instrument le plus utilisé pour évaluer le trouble des conduites chez les jeunes (DSM-IV) en recherche et en clinique inclut la violence faite aux animaux. Nous avons fait plusieurs études avec cet instrument au Québec et les résultats sont publiés dans les grandes revues internationales de psychiatrie dont la langue de communication est l’anglais ».

.

.

M. Laurent Bègue, Professeur de psychologie sociale à l’Université Pierre Mendès-France (Grenoble), directeur du Laboratoire Interuniversitaire de Psychologie « Personnalité, Cognition, Changement », s’intéresse au lien entre cruautés sur animaux et violences aux personnes.  Il est aussi membre honoraire de l’Institut universitaire de France et chercheur invité de l’Université de Stanford, Californie. Il signale qu’un article sur la cruauté envers les animaux et sa fonction d’alerte sera publié dans la revue Cerveau et Psycho en 2013.

.

M. Stéphane Bourgoin, spécialiste des tueurs en série, a précisé que 95 % des tueurs ont commis au préalable des cruautés sur animaux. Il va prochainement présenter des débats d’experts  « Sur la route du crime » du vendredi 29 mars au dimanche 28 avril 2013 (inclus) aux Voûtes de Paris, avec une série de projections regroupant un grand nombre de documentaires, entretiens et films autour de la criminologie et des tueurs en série. Seront notamment abordés : l’enfance des criminels et  les origines du Mal.

http://www.h2acom.fr/

http://www.au-troisieme-oeil.com/

.

Stéphane Bourgoin a précisé que « tout se joue dans l’enfance et au sein de familles dysfonctionnelles où il y a un manque d’amour pour le petit enfant, puis des abus psychologiques, physiques ou sexuels. Et cela commence presque toujours par des actes de cruauté envers les animaux ». Il serait intéressant que diverses disciplines se penchent sur cette thématique et publient des articles et études en français pour alimenter la réflexion sur ce sujet méconnu en France.

.
Toutes ces personnes comptent beaucoup sur les journalistes et autres professionnels de la communication pour relayer cette thématique.

.

Une pétition a été lancée pour demander la création d’un fichier national sur les maltraitances animales

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/fichier-national-maltraitance-animale-creation-unite/9646

Il y a aussi une autre pétition : Eduquer les enfants dans le respect de l’animal, de l’environnement et de la biodiversité

http://www.mesopinions.com/petition/animaux/eduquer-enfants-respect-animal-environnement-biodiversite/9660

 

One Voice a fait paraître en mai 2012 le livre Le lien, compilation d’études dans le monde :

http://www.one-voice.fr/sentience/aux-editions-one-voice-les-animaux-et-les-humains-le-lien/

.

Toutes les initiatives constructives et échanges pluridisciplinaires sur le sujet sont à encourager pour informer et sensibiliser les professionnels concernés par la violence tant humaine qu’animale.

.

Références  :
ASCIONE F. R. et P. ARKOW (ed.) [1999], Child Abuse, Domestic Violence, and Animal Abuse: Linking the Circles of Compassion for Prevention and Intervention, West Lafayette, Purdue UP.
MERZ-PEREZ L. ET K. M. HEIDE [2004], Animal Cruelty : Pathway to Violenceagainst People, Walnut Creek, Altamira.

.

Pour ceux qui ont manqué ces interventions de grande qualité, il y aura une possibilité d’écouter les interventions de chacun des conférenciers sur le site de Stop Violence France grâce à Jacques Barbier, président et organisateur du colloque :

http://www.stopviolence.fr/

.

Contact presse Jacques Barbier
stopviolence@wanadoo.fr

.

Les conférenciers : Pr Hubert Montagner, Dr Dominique Dérian (vétérinaire comportementaliste de Lyon), Me Anne Benhammou (avocate à Marseille), Me Arielle Moreau (avocate à la Réunion), Me Catherine Préaubert (avocate à Mayotte), Anne Chicard (juriste à Aix en Provence)Dr Jean-Paul Richier (psychiatre Paris), Olivier Maurel (Observatoire de la Violence Educative), Marie-Dominique Usciati (Juge TGI Aix en Provence), Dr Dominique Barbier (criminologue, médecin légiste Avignon)…

.

ANNUAIRE 2019
Spécial 50 ans


Ils nous soutiennent
pour nos 50 ans