Sociologie des mondes agricoles


Voilà un livre qui veut marquer une date, celle de l’analyse efficace des mondes agricoles. Les deux auteurs se placent dans une perspective historique et cherchent à singulariser leur démarche. Pour Bertrand Hervieu et François Purseigle, à la base il y a un constat : « Pendant soixante ans, les sociologues ont observé le déclin des paysans et annoncé parfois leur disparition. De leur côté, les démographes constatent aujourd’hui que les producteurs agricoles n’ont jamais été aussi nombreux à la surface d’une planète à dominante urbaine. Cette contradiction constitue une question majeure pour les sciences sociales des mondes ruraux. » En quelque 300 pages, ils font revivre la mutation de l’agriculture française, ne peuvent éviter le classique retour sur le débat entre ceux qui annoncent la fin des paysans et ceux qui pronostiquent leur maintien dans un état transformé voire prolétarisé, mais s’engagent enfin sur la question des identités éclatées : « Cette diversification des identités est encore accentuée par le regard et les attentes nouvelles portés par les Français sur l’agriculture et les agriculteurs, et par la submersion de la question quantitative classique de la sécurité alimentaire par des interrogations qualitatives, d’ordre sanitaire et environnemental. » Céréalier intensif, éleveur bio, transformateur de plantes aromatiques, lorsque l’on prend les itinéraires agricoles par le meilleur bout de la lorgnette, celui de la trajectoire humaine, la compréhension de l’évolution de leurs mondes se construit. On ne peut faire l’impasse sur la dimension locale et personnelle pour expliquer le tout agricole.


Editions Armand Colin, 320 pages, 29,40 €  – www.armand-colin.com
Contact presse : Irène Nanni. Tél.: 01 44 39 42 21 – inanni@armand-colin.fr
(Marie H. Léon)

ANNUAIRE 2019
Spécial 50 ans


Ils nous soutiennent
pour nos 50 ans