Croissance et écologie (concilier l’homme avec la société de demain)


Comme le titre ne le dit pas, ce livre a pour sujet la décroissance. L’ambition est forte, montrer que l’écologie ne peut pas être rattachée à une société de croissance d’une part, et indiquer qu’une alliance entre tous les différents mouvements écologistes est non seulement possible, mais nécessaire. Il constate que des gens étiquetés à gauche (Paul Ariès, Yves Cochet, Serge Latouche) ou à droite (Alain de Benoist) se retrouvent sur des principes communs : relocalisation, autosuffisance, prise en compte des externalités négatives, suppression des produits jetables et de la publicité, limitation du crédit, restauration de secteur agricole, démocratie participative, recréation du lien social, etc.

Ce livre permet aussi de transcender le pessimisme. Comme beaucoup de sonneurs de tocsin (rapport du club de Rome, Hans Jonas, Jean-Pierre Dupuy), Alban Vétillard pense que « l’écologie est un combat perdu d’avance ». Mais c’est aussi le livre d’un chef de projet pour le développement de satellites qui se convertit à la cause écologique, y compris dans sa version « décroissante ». C’est donc ce changement de comportement individuel qui nous indique que rien ne permet à l’avance de déterminer le moment et l’amplitude de nos actions. Alban croit que seul un état de guerre peut nous mobiliser… alors que nous ne sommes pas en guerre. Pourtant nous faisons la guerre à la planète ! Tout est donc possible, et ce livre défriche le difficile chemin à parcourir vers une société de décroissance.


Editions Sang de la Terre, 2013 – 228 pages, 14 € –  www.sangdelaterre.fr
Contact presse : Céline Latasa. Tél.: 01 40 01 09 49 – celine.latasa@ellebore.fr
(Michel Sourrouille)

ANNUAIRE 2019
Spécial 50 ans


Ils nous soutiennent
pour nos 50 ans