Un plan pour le lynx

Notre seul grand félin sauvage subit les attaques d’éleveurs et de chasseurs de plus en plus agressifs. À tel point qu’il rejoint le loup dans les bêtes à éradiquer. Loin des jamborees gouvernementaux sur l’environnement, voici les réalités du terrain.

.

par Marc Giraud

.

Décidément, la protection de la nature en France est mise à mal, et les prédateurs paient le prix fort. Un seul loup a été vu en Lozère, et les éleveurs du Causse Méjean (34 000 hectares) réclament son éradication dans tout le département (516 700 hectares !), en occultant la responsabilité des chiens divagants dans les attaques de brebis. On estime entre 150 et 200 le nombre de loups gris en France, mais en septembre, on comptait déjà 124 arrêtés préfectoraux de tirs de ces canidés !

.

Après les tirs de loups à la limite de la légalité et au-delà du rationnel, le lynx se retrouve à la une de la presse jurassienne avec des attaques répétées sur troupeau ovin. Les éleveurs et les chasseurs font pression pour tirer des lynx. Voici ce qu’en dit le naturaliste et photographe Serge Montagnon, qui remet les pendules à l’heure dans cette affaire, et qui relaie une pétition en faveur du prédateur :

« Fort heureusement, la Commission nationale de protection de la nature (CNPN), au vu du dossier, n’a pas donné une suite favorable, ce qui a déclenché une manifestation des éleveurs soutenus par les chasseurs dans les rues de Lons-le-Saunier. L’avis négatif du CNPN vient du fait que le dossier de demande de destruction, déposé par les services de l’Etat, dénote une gestion calamiteuse du dossier… en effet, les prélèvements se sont étalés sur plus de deux ans, 39 des 42 attaques ont eu lieu sur une parcelle NON protégée et toutes les attaques, attribuées au lynx, l’ont été pour le plus grand bénéfice de l’éleveur, alors que de nombreuses carcasses n’ont même pas été retrouvées. Cet éleveur a pourtant été destinataire de subventions pour protéger sa parcelle… il ne les a pas utilisées. Il dispose également de chiens de protection… ils n’ont pas été mis sur cette parcelle qui pourtant est une enclave forestière !!! Au vu de ces problèmes, nous avons décidé au Centre Athénas de lancer une pétition afin que soit établi un plan de conservation pour le lynx qui est, en France, le seul grand prédateur à ne pas en avoir… »

.

La pétition est lancée, voir le lien : http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/plan-conservation-lynx-boreal-514.html

.

A bon entendeur, salut.

.

CANARD SAUVAGE
Spécial 50 ans

ANNUAIRE 2019


Ils nous soutiennent
pour nos 50 ans