Vers des territoires à énergie positive : l’exemple de Biovallée® dans la Drôme

A l’heure où le gouvernement s’interroge sur l’orientation énergétique que doit prendre notre pays, la Communauté de communes du Val de Drôme (CCVD) compte déjà 21 ans d’engagement dans le développement durable, avec notamment le développement des énergies renouvelables.

 .

par Christine Virbel
.

Pour y parvenir, quatre communautés de communes (Val de Drôme, Diois, Pays de Saillans et Crestois, soit 102 communes pour 54 000 habitants) ont porté un projet intitulé Biovallée® en partenariat avec les institutions, associations, particuliers et professionnels locaux.
.

L’objectif de Biovallée® est d’atteindre 100 % d’énergies renouvelables d’ici 2040 dans l’ensemble de la vallée et de devenir un des territoires à énergie positive (TEPOS) au monde. Dès 2020, Biovallée® espère couvrir les consommations énergétiques des ménages (hors transports) par la production locale d’énergie renouvelable.

.

Déjà en 2006, plus de 6 % des logements de la vallée étaient équipés d’une source d’énergie renouvelable, contre 1,5 % en Rhône-Alpes. Ce chiffre a augmenté régulièrement depuis. Différents dispositifs ont été mis en place pour favoriser le développement des énergies renouvelables : le DORéMI Basse Énergie Biovallée® (Dispositif Opérationnel de Rénovation de la Maison Individuelle) qui propose aux particuliers de concevoir la rénovation énergétique de leur maison. L’objectif est d’atteindre une consommation d’énergie au niveau de l’étiquette A ou B (50 kWh/m²/an) et de réaliser 10 chantiers pilotes sur le territoire Biovallée®. Mais aussi de diminuer par quatre les coûts de rénovation de l’habitat privé !

.

Une autre initiative a été lancée : le défi des familles à énergie positive, consistant à mettre en pratique des gestes simples comme poser des mousseurs sur les robinets, débrancher ses appareils électriques le soir, calfeutrer sa porte, éloigner son réfrigérateur du radiateur, emballer son chauffe-eau d’un isolant… Le doublement de l’aide régionale à l’achat de chauffe-eau solaires a également été portée à 600 €. En 2011, ces familles étaient 27 à relever le défi et ont largement dépassé l’objectif initial de 8 % d’économies puisqu’elles ont réussi à en réaliser en moyenne 17 %, soit environ 300 € en moins sur leurs factures. 60 000 kWh n’ont pas été consommés soit 7,6 tonnes de CO2, ce qui équivaut à un tour du monde en voiture !

.

Du 26 au 29 septembre 2012, la Communauté de communes du Val de Drôme organisera les 2e rencontres nationales Energie & Territoires Ruraux «Vers des territoires à énergie positive». Biovallée® accueillera le réseau TEPOS (Territoires à Energie POSitive), qui fédère l’ensemble des acteurs concernés par l’énergie et les politiques environnementales. Au programme les 26 et 28 septembre 2012 : échanges, témoignages de territoires ruraux européens (Allemagne, Autriche…), dont la production en énergies renouvelables couvre ou dépasse leurs besoins en énergie.

.

Du 28 au 29 septembre : Portes ouvertes sur l’écosite du Val de Drôme et Biovallée® à Eurre avec l’inauguration du 1er éco-parc d’activités en Biovallée®, site unique en Rhône-Alpes.

.

CANARD SAUVAGE
Spécial 50 ans

ANNUAIRE 2019


Ils nous soutiennent
pour nos 50 ans