Des détecteurs de faune sauvage en Isère

Le Conseil général de l’Isère vient d’installer des détecteurs de faune sauvage afin d’éviter les collisions avec les automobilistes ; c’est une première en France.

.

 

Par Marie-Hélène Léon

.

 

Photo Marie-Hélène Léon

Sur le territoire national, on compte chaque année plusieurs dizaines de milliers de collisions entre des véhicules et des animaux sauvages. Le département de l’Isère a choisi d’agir sur le territoire du Grésivaudan.

.

La RD 1090 reliant Bernin à Saint-Nazaire-les-Eymes a été sélectionnée comme zone de test car de nombreux animaux traversent ce corridor. Quatre détecteurs sont installés le long de la route, constitués de capteurs infrarouges, entièrement autonomes, fonctionnant à l’énergie solaire et sans fil.

.

Dès qu’un animal, à partir de la taille d’un lièvre, est détecté, les capteurs envoient un signal à des panneaux lumineux, en temps réel, prévenant les conducteurs du danger. Il ne leur reste plus qu’à ralentir et adapter leur vitesse. Ce système déjà utilisé en Suisse devrait être développé sur d’autres axes isérois.

.

A lire aussi, l’article publié sur le site Sillon 38.

.

CANARD SAUVAGE
Spécial 50 ans

ANNUAIRE 2019


Ils nous soutiennent
pour nos 50 ans