Des abeilles, des parasites et des pesticides

Des articles sont actuellement publiés un peu partout sur un “parasite des mouches” qui provoquerait la mort des abeilles.

par Marc Giraud

Abeille domestique © Marc Giraud


Une première précision : contrairement à ce qui est avancé, il ne s’agit pas d’un parasite de mouche, mais d’un diptère Phoridae, un parasite habituel des bourdons. Les bourdons appartiennent comme les abeilles à l’ordre des hyménoptères, et non aux diptères comme les mouches. Il est plus logique que ce parasite passe du bourdon à l’abeille.

..

Mais il y a plus important. Il faut surtout souligner que l’affaiblissement des abeilles est la cause de leur vulnérabilité aux parasites, et non la conséquence. La malnutrition (due entre autres aux monocultures, qui les privent de diversité et de continuité dans leurs ressources alimentaires) et les pesticides sont les premières et les vraies raisons de leur vulnérabilité.

.

Le chercheur Pierre Lumaret suggère une autre piste, qui évidemment n’enlève rien aux autres : les vermifuges donnés au bétail, dont les molécules intoxiquent toute une chaîne alimentaire. En effet, plusieurs espèces d’abeilles et de bourdons (Apis et Bombus) lèchent souvent l’urine et les déjections des animaux, car elles sont à la recherche d’azote. Qu’on se le dise !

 

En complément de cet article, voici un commentaire de Natacha Calestrémé, membre des JNE et auteure du documentaire Disparition des abeilles, la fin d’un mystère, diffusé sur France 5.

.

La nouvelle étude américaine qui brandit la mouche parasite comme étant la cause de la mortalité des abeilles m’évoque une étude du Department of Entomology, North Carolina State University qui, il y a 5 ans, accusait un virus d’être responsable du “Colony collapse disorder”.

.

Ce département scientifique est financé par le ministère de l’agriculture (USDA) et en off, par les firmes phytopharmaceutiques.

.

Le double intérêt de “choisir” un virus ou un parasite comme cause des mortalités des abeilles est que 1: on n’accuse plus les pesticides, 2: pour tuer les parasites ou éradiquer un virus, il faut un produit phytopharmaceutique.

.

Une aubaine pour les firmes… De quoi s’interroger sur la fiabilité de ces études.


CANARD SAUVAGE
Spécial 50 ans

ANNUAIRE 2019


Ils nous soutiennent
pour nos 50 ans