Roger Cans, pionnier du journalisme de nature et d’écologie en France, nous a quittés


Notre ami Roger Cans, grande figure du journalisme de nature et d’écologie en France et pilier de notre association dont il fut pendant plusieurs années le secrétaire général, nous a quittés dans la nuit de mardi 27 au mercredi 28 novembre 2018.

par Carine Mayo

Roger Cans lors du congrès des JNE dans les Vosges en 2017 © Carine Mayo


Ancien journaliste au Monde (1) où il avait succédé à Marc Ambroise-Rendu à la rubrique environnement de 1983 à 1996, Roger Cans s’était fait connaître par ses livres sur les figures pionnières de l’écologie : Cousteau : Captain Planet (éd. Sang de la Terre), Tazieff : le joueur de feu (éd. Sang de la Terre), Théodore Monod : savant tout terrain (éd. Sang de la Terre) et par ses livres sur l’eau, La bataille de l’eau (Le Monde) et La ruée vers l’eau (Gallimard). D’une grande culture, il était passionné d’histoire et avait raconté la naissance du mouvement écologiste dans son ouvrage Petite histoire du mouvement écolo en France (Delachaux & Niestlé).

Roger était aussi un naturaliste accompli, amoureux de la forêt, qui rendait hommage aux animaux défunts en les immortalisant à travers ses peintures réunies dans un livre Nature(s) Morte(s), édité aux éditions Grandvaux avec le concours de Catherine et Bernard Desjeux et préfacé par Allain Bougrain Dubourg.

Au sein des JNE, il fut un membre actif, devenant secrétaire général dans les années 2010 et participant à de nombreux voyages dont il se faisait le conteur sur notre site. Que d’anecdotes et de rires partagés avec lui ! Avant que la maladie ne gagne du terrain, il avait retranscrit sous forme numérique ses carnets de notes des voyages JNE au Brésil, à Tchernobyl, en Sibérie, en Guyane… Son grand regret était de penser qu’il ne serait pas là pour fêter avec nous les 50 ans de notre association en 2019. Il va nous manquer, mais son souvenir et ses écrits nous accompagneront pendant cette année particulière pour l’histoire de notre association.

Ses obsèques ont eu lieu lundi matin 3 décembre 2018 dans sa commune de Saint-Jean-de-la-Motte dans la Sarthe. Vous trouverez ici le faire-part réalisé grâce au concours de Catherine et Bernard Desjeux.

Nous adressons toutes nos condoléances à sa femme Chantal, qui a également beaucoup oeuvré pour notre association, à sa famille et à ses proches.


(1) Lire ici l’hommage rendu par Benoît Hopquin sur le site du Monde. Tous les hommages des JNE sont également bienvenus.